Fêter Tafsut à Montréal est un événement à double sens quand on sait qu’il n’y a pas plus d’un mois nous avions essuyé une tempête de neige des plus violentes et le printemps ne peut être que le bienvenu. Tafsut c’est aussi la commémoration d’avril 1980 où la Kabylie avait essuyé une tempête de gaz lacrymogènes et de balles qui ont ensanglanté la région. La raison? Un livre venait d’être publié sur la poésie et on voulait l’interdire. Poèmes kabyles anciens. Des poèmes anciens pour des Kabyles Anciens dans un pays qui ne les reconnaissait pas. On voulait interdire la liberté d’expression et opprimer le libre cours d’une culture orale qui vénérait le Verbe, qui berçait des générations et qui faisait de la langue l’orgasme même de la parole.

Des menaces de mort adressées à une jeune femme algérienne, animatrice de l'émission Fidèle Algérie diffusée par la chaîne Télévision ethnique du Québec, soulèvent des questions sur la présence à Montréal d'intégristes musulmans apparentés au Front islamique de salut (FIS) algérien.

Suivez-Nous!

 

Plus Lus