Un septuagénaire a été accusé dimanche du meurtre au premier degré de son ex-conjointe, survenu la veille dans le quartier Saint-Michel, à Montréal.

Brahim Naili, 71 ans, a comparu dimanche après-midi au palais de justice de Montréal. La veille, il s’était livré à la police après avoir tué son ex-conjointe, Naima Rezzek.

La quinquagénaire a été retrouvée sans vie à l’intérieur d’un logement de la rue Bélair, près de la 21e Avenue. Elle aurait été poignardée à mort.

Le couple était séparé

Selon nos informations, le couple était séparé depuis plusieurs mois. Brahim Naili demeurera détenu jusqu’à son prochain passage devant la cour en juillet.

Un large périmètre de sécurité était toujours en place dimanche matin autour de la résidence. Adrienne Desrosiers jardinait sur son terrain lorsqu’elle a entendu des cris provenant du logement situé en face.

Il y avait une femme qui pleurait à l’extérieur. Il y avait beaucoup de va-et-vient entre l’entrée et l’étage.

Adrienne Desrosiers, voisine

La jeune mère ne connaissait pas les résidants du logement, mais elle déplore le manque de places dans les maisons pour victimes de violence conjugale.

« Il n’y a pas de prix pour [une vie] », laisse-t-elle tomber, citant un projet de maison d’hébergement de seconde étape pour femmes violentées initialement jugé trop cher par la ministre responsable de l’Habitation, France-Élaine Duranceau.

Naima Rezzek est la 14e femme assassinée au Québec depuis le début de l’année.

Mercredi, Amanda Caza, 34 ans, a été poignardée dans son domicile à Ormstown, en Montérégie. Son père a été accusé de meurtre au deuxième degré.

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2024-05-19/saint-michel/un-septuagenaire-accuse-du-meurtre-au-premier-degre-de-son-ex-conjointe.php

 

Plus Lus