Une enseignante algérienne de 28 ans a été brûlée vive pour avoir refusé une demande en mariage.

La jeune femme originaire de Tizi Ouzou, en Kabylie (100 km à l’est d’Alger), a été aspergée d’essence en pleine rue par son voisin qui n’a pas digéré la fin de non-recevoir réservée à sa demande de mariage. 

Brûlée au troisième degré, la victime repose entre la vie et la mort à l’hôpital, selon ce qu’ont rapporté des médias locaux, précisant que l’agresseur a été rapidement appréhendé par les services de sécurité avec l’aide de la famille de la victime et des voisins. 

Des appels au don de sang ont été diffusés sur les réseaux sociaux enflammés par cette tentative de meurtre sur une femme sans histoire dans un contexte de violence ciblant particulièrement la gent féminine. 

La violence contre les femmes a pris en effet des proportions alarmantes avec une hausse des féminicides, dont le nombre a dépassé les 32 depuis le début de l’année, selon des statistiques non officielles. 

 

https://www.journaldemontreal.com/2022/10/10/algerie-une-femme-brulee-vive-pour-avoir-refuse-une-demande-en-mariage

 

Suivez-Nous!

 

Plus Lus