Décédée dans la nuit de jeudi à vendredi, aux environs de 22h, la chanteuse Chérifa a eu droit à des obsèques à la mesure de la grande diva de la chanson kabyle qu’elle était.

La journée d’hier fut celle du deuil, à Ilmayene, dans la wilaya de BBA. La tristesse se lisait sur les visages de toutes les personnes présentes. Les routes menant au village natal de la défunte étaient bondées de monde dès les premières lueurs du jour.

Des voitures immatriculées dans toutes les wilayas du pays convergeaient vers le cimetière du village. Bravant le froid et la pluie qui n’a cessé de tomber toute la journée, une marée humaine, composée de jeunes et de personnes âgées, d’hommes et de femmes, est venue des quatre coins du territoire national rendre un dernier hommage à celle qui a voué toute sa vie à la chanson algérienne.

Nna Chérifa laisse derrière elle plus de 1 100 chansons, un chiffre que peu de chanteurs ont atteint. La dépouille mortelle de Nna Chérifa a été exposée à l’école primaire de la localité pour permettre au public de dire adieu à la diva.

Beaucoup d’artistes, tels Loualia et Kaci Boussaâd, Louiza, Farid Ferragui, Amour Abdenour, pour ne citer que ceux-là, étaient présents à ces funérailles. Ils ont tenu à faire le déplacement jusqu'à Ilmayen pour rendre un dernier hommage à Nna Cherifa. La localité a eu du mal à contenir tout ce beau monde attestant de la côte de popularité de la grande artiste.

C’est à 13h30 que le corps a été porté par une procession humaine au cimetière populaire d’Il-Mayene où Nna Chérifa repose désormais, au carré familial. Que Dieu ait son âme et l’accueille en Son vaste Paradis.

Source: Depeche de Kabylie - 16 mars 2014

Plus Lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tous