L’ambassade des États-Unis d’Amérique en Algérie a mis en garde les Algériens contre l’escroquerie sur Internet sous couvert de l’immigration aux USA. Mme Jennifer Noisette, responsable des services consulaires, a expliqué lors d’une rencontre avec le journal Echorouk que ses services reçoivent quotidiennement une moyenne de 10 réclamations émanant de citoyens algériens qui ont été victimes d’escroqueries sur Internet ou arnaqués par des organisations fictives qui leur ont proposé des voyages vers les États-Unis avec des avantages dont ils ne rêvaient même pas.

Mme Jennifer Noisette a indiqué que le phénomène d’escroquerie a pris des proportions alarmantes vu l’augmentation vertigineuse du nombre des victimes de ces actes. Elle a, par ailleurs, précisé que les démarches d’émigration aux Etats-Unis ne se font qu’ au niveau des services consulaires à l’ ambassade des États-Unis en Algérie. En plus de cela, elle a indiqué que la participation au tirage au sort annuel de la loterie américaine qui permet d’obtenir la Carte verte (Green Card) ne se fait que sur le site officiel de la loterie. Par conséquent, toutes les organisations  qui se présentent en tant qu’ intermédiaires entre le demandeur de la Carte verte et le programme américain de l’ immigration font cela sans l’ autorisation officielle des autorités américaines. Certaines d'entre d’elles sont des organisations fictives qui n’ont pas de siège, d’où la difficulté de mettre un terme à leurs activités illégales. Pour sa part,  John Brown, chargé de la communication au consulat américain à Alger a donné au journal Echorouk des exemples de cas d’arnaque. Il a, en outre, mis en exergue la nécessité de sensibiliser les gens sur ces escroqueries à travers les médias pour que ces cas ne se reproduisent plus.

L’arnaque commence par la réception d’un message électronique qui propose à la victime d’immigrer aux États-Unis, un emploi et un logement. Pour être candidat à l’immigration, on lui demande d’envoyer son dossier accompagné d’une modeste somme d’argent comparée aux avantages qu’on lui offre. Il arrive, par exemple, qu’on lui propose d’envoyer 800 dollars à travers  la banque Western Union. Beaucoup de personnes s’acquittent de cette somme en pensant à tous les privilèges qui leur sont proposés, à savoir bénéficier les droits dont dispose le citoyen américain et  l’ assistance qui permet à l’ émigré de s’intégrer facilement dans la société américaine, à l’instar de  l’assurance maladie et la location d'un appartement pendant trois (3) mois etc. A la fin du message, on demande à la victime de payer 822 dollars US. Si le candidat à l’ immigration est accompagné de sa famille, il devra payer la même somme pour chaque membre de sa famille et aucune réduction n’est offerte pour les enfants.

Sur un autre plan, un grand nombre de candidats à l’immigration aux USA recourent à la falsification de leurs documents afin d’obtenir la Carte verte.  À ce propos, le service de lutte contre la falsification et le trafic au niveau du consulat des États-Unis en Algérie a pu en 2010 découvrir plusieurs tentatives de falsification, de trafic et de fraude de la part de candidats à l’immigration aux États-Unis, qu’ils soient Algériens ou étrangers établis dans notre pays. Rien qu’au mois de septembre dernier, cinq tentatives de falsification ont été découvertes. Il s’agit, notamment, de tentatives de présentation du baccalauréat falsifié en Algérie ou en Europe. Ces faux documents sont présentés par des Algériens résidant en Algérie où établis à l’étranger.  Ces diplômes ont été falsifiés par des réseaux de falsification activant en Europe en contrepartie d’importante sommes d’argent en devises. Plusieurs documents falsifiés ont été détectés, leurs propriétaires ont reconnu les faits. Les inculpés ont été livrés aux services de sécurité algériens pour les poursuivre en justice pour faux et usage de faux sur des documents officiels.

Selon le consulat américain en Algérie, un nouveau type de trafic et d’escroquerie est apparu en matière de demande de la Carte Verte. Il s’agit de contracter un mariage dans le seul but d’immigrer aux USA. En effet, de nombreux jeunes hommes épousent des jeunes filles qui ont été sélectionnées dans le cadre de la loterie. Le motif : obtenir la carte verte et s’installer aux États-Unis. En contrepartie de contracter ces mariages blancs, ces hommes s’occupent des frais de voyage et d’installation sur le sol américain. Dans ce contexte, le consulat américain en Algérie a enregistré le recours de nombreuses jeunes femmes universitaires n’ayant pas de moyens financiers à se marier avec des hommes n'ayant pas d'instruction  mais possédant de l’argent et des liens familiaux aux États-Unis qui leur permettent de compléter leurs dossiers d’immigration.

Outre les Algériens qui présentent de faux documents, des ressortissants étrangers établis en Algérie présentent également des documents falsifiés dans leurs demandes de visas. Il s’agit notamment de certificats de scolarité falsifiés délivrés dans leurs pays d’origine. Ainsi, il est difficile de vérifier leur authenticité en Algérie. Toutefois, la vigilance du service de lutte contre la falsification et la fraude au niveau du consulat américain à Alger a pu déjouer ces tentatives de trafic et de tromperie.

Dans le cadre de la coopération et du partenariat entre les États-Unis et l’Algérie en matière de lutte contre la fraude et l’immigration illégale, les autorités locales ont été mises en courant de ces phénomènes pour prendre les mesures nécessaires. Selon le consul américain en Algérie, la coopération et l’ échange des expériences et de renseignements entre les deux pays sont très importants dans la lutte contre la faraude, la falsification et l’arnaque et protéger les frontières des deux pays..

Source: Echorouk

{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus