Les immigrants qui souhaitent devenir citoyens canadiens devront désormais réussir un examen plus difficile. Selon ce que révélait Radio-Canada mardi, le gouvernement de Stephen Harper a modifié, il y a trois semaines, l’examen auquel doivent répondre les immigrants de moins de 55 ans qui aspirent à la citoyenneté canadienne.

 

Les candidats devront, en premier lieu, avoir une bonne connaissance du français ou de l’anglais. Une meilleure compréhension de la société canadienne sera aussi nécessaire pour obtenir la note de passage, qui est passée de 60 % à 75 %.

Choix multiples
L’examen consiste toujours en des questions à choix multiples, mais la formulation de certaines d’entre elles est plus complexe, plus nuancée. Par exemple, les immigrants n’auront plus seulement à nommer le premier ministre du Canada: ils devront expliquer la différence entre le rôle du premier ministre et celui de la reine.

Les personnes qui n’obtiendront pas la note de passage ne seront pas renvoyées du pays, mais elles devront soumettre une nouvelle demande de citoyenneté.

Journal Métro - Edition du 6 avril 2010

 

Plus Lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tous