Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a demandé aux services de sécurité un rapport détaillé sur la série de cas d’immolations par le feu des jeunes, apprend-t-on de source bien informée.



Les services de la gendarmerie et de la police ont été instruits d’établir  un rapport détaillé sur les motifs évoquant le suicide par immolation, leur situation sociale et leur tendance avec une analyse pour faire la lumière sur ce phénomène et les solutions proposées qui doivent être transmises à la présidence dans les plus brefs délais.

Le Président a demandé aussi à être informé en temps réel. “il suit de près la situation et a instruit le gouvernement de prendre des mesures urgentes pour contrer ce phénomène de détresse sociale”, précise notre source, d’autant que le président a toujours mis en priorité les projets pour les jeunes. Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, aurait aussi dans ce contexte exigé le  gel de la distribution des logements ces derniers jours pour “éviter tout trouble à l’ordre public”, d’autant que les opérations du relogement ont provoqué de violentes émeutes et des affrontements.

Le gouvernement cherche vraisemblablement à calmer les esprits et éviter ainsi toute explosion sociale.

 

Dans ce cadre, le département du ministère de l’intérieur a instruit les walis à descendre sur le terrain et se rapprocher des citoyens surtout les jeunes, être à leur écoute, prendre en charge en urgence  leurs problèmes et accélérer les projets en leur faveur, surtout dans le domaine de  l’emploi.

Les élus locaux ont été aussi sommés de suivre un travail de sensibilisation et de proximité avec les imams et la société civile afin de favoriser le dialogue et éviter toute provocation, “mais plutôt discuter pour trouver des solutions”.

La DGSN a maintenu, pour sa part, l’instruction transmise à ses éléments d’être souples avec les jeunes et de renforcer le travail de proximité et le renseignement.

Le phénomène des jeunes qui recourent à l’immolation par le feu pour protester contre le chômage a pris une ampleur inquiétante, ces deniers jours.

Depuis vendredi, on dénombre trois autres personnes qui se sont immolées par le feu à Tébessa, Jijel et à Boumerdès.

Source: Liberté

{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus