Les Tunisiens établis au Canada ont demandé de juger les proches de la famille de l’ex-président tunisien Ben Ali et de sa belle -famille, les Trabelsi, impliqués dans diverses affaires de corruption et d'abus de pouvoir.

Parmi les personnes impliquées dans des affaires de corruption figure le gendre de Zine El Abidine Ben Ali, le denommé Mohamed Sakhr El-Materi qui a fait évader son épouse au Canada le 11 janvier dernier. En arrivant à l’aéroport international « Trudeau » à Montréal (Canada), il a été confronté à des dizaines de Tunisiens résidant dans ce pays. Ces derniers ont réclamé son arrestation, vu qu’il est considéré comme l’un des grands corrupteurs en Tunisie. La police  canadienne est intervenue et a arrêté quelques protestataires. Des sources fiables ont indiqué qu'El-Materi est arrivé à Montréal avec sa femme, Nesrine Ben Ali et deux personnes âgées dont les identités n’ont pas été dévoilées. Les membres du consulat de Tunisie à Montréal qui les ont reçus, étaient surpris que des Tunisiens établis au Canada soient au courant de l’arrivée de la fille de Ben Ali et de son époux le 11 janvier. Les chargés de la protection des arrivants ont eu du mal pour accomplir leur tâche. Ainsi, ils étaient obligés de recourir au camouflage et de ruser, en utilisant deux véhicules de marque Limousine pour les transporter. El-Materi et son épouse ont pu échapper à leurs poursuivants et se sont dirigés vers une destination inconnue. le couple voulait descendre momentanément à l’hôtel Saint-James de Montréal, mais leur mésaventure à l’aéroport leur a fait changer d’avis. Ayant subi d’énormes pressions, El-Materi était contraint de retourner en Tunisie en 24 h, laissant sa femme enceinte à Montréal , par la suite il s’est enfui en France. Rappelant, que la fille de Ben Ali a déjà accouché d'une fille dans l'un des hôpitaux de Montréal, il y a deux ans. Le gendre de Ben Ali possède une maison luxueuse à Westmount à Montréal. Il l’a achetée, il y a trois ans pour la coquette somme  de 2,5 millions de dollars. Cette maison n’est plus un secret à la communauté tunisienne établie au Canada, vu que des photos et même des vidéos la montrant ont été diffusées sur YouTube. Pis encore, son adresse est connue par beaucoup de Tunisiens de Montréal. Mohamed Sakhr El-Materi, né le 2 décembre 1980, est parmi les plus grands hommes d’affaires de Tunisie depuis 2004. Il est à la tête d'un puissant holding (Materi Holding) qui active dans divers domaines, notamment l’immobilier, l’automobile, le tourisme et l’agriculture et même dans la communication. En effet, il est devenu un responsable très influent au sein du journal Essabah. Le gendre de Ben Ali a vendu la Banque du Sud à 17 millions de dinars tunisiens. Il a été élu député du Rassemblement national démocratique, le 25 octobre 2009. La communauté tunisienne au Canada se mobilise afin de barrer la route à El-Materi et aux familles de Ben Ali et Trabelsi. En plus de cela, elle a demandé aux nouvelles autorités tunisiennes de le poursuivre en justice ainsi que ses semblables avant qu’ils ne demandent l’asile politique notamment au Canada..

Source: Echorouk

{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus