La situation nous fait penser à la famine qui frappe certains pays africains, mais hélas, cela se passe bel et bien en Algérie, l’histoire d’un algérien vivant à El-Oued, à 180 km de la capitale de l’or noir, Hassi Messaoud.

 

Nous avions l’intention de conseiller aux moins de 15 ans de ne pas voir les photos reflétant la situation dramatique, ou même de lire l’article qui constitue une véritable honte pour les responsables locaux et ceux qui connaissent le vieux Mohammed Hemaida. La maladie ronge le corps d’Ammi Mohammed, il ne peut ni parler, ni se mouvoir et les mouches semblent ne jamais le quitter. Il jeûne, reste sans boire, ni manger avant même le mois de Ramadhan en raison de la maladie.

L’homme est squelettique, il émane de lui une odeur qu’on ne peut décrire. Les escarres se nourrissent de son corps alors qu’il est allongé sur le dos au centre d’une pièce traditionnelle, faite de palmier et de restes de halfa, située à 15 km du siège de la commune de Hassi Khlifa, dans la wilaya d’El-Oued. Les autorités locales gardent le silence devant les conditions invivables et les malheurs d’une famille démunie qui rompt le jeûne avec de l’eau chaude et de la pastèque offerte par des bienfaiteurs en ce mois de Ramadhan. Un cas rare, embarrassant, d’autant que les chargés de la solidarité n’ont pas daigné tendre la main, ni rendre visite à cette famille et au vieil homme malade.
 
«La situation est difficile et inhumaine, ce qui nécessite l’intervention personnelle du président de la république pour juger les décideurs qui ne sauvent pas cette petite famille d’un trépas collectif en raison de la soif et de la faim», nous dit son épouse.
En nous rendant chez Mohammed Hemaida, mon collègue m’a déconseillé de prendre des photos du vieil homme car pouvant choquer les âmes sensibles. C’est vrai que l’image nécessite beaucoup de courage, à voir ce malade mort-vivant, incapable même de chasser les mouches de son visage. La faim et la soif ont eu raison de lui. Depuis des années, il n’a trouvé personne pour l’emmener à l’hôpital se soigner, ni pour acquérir des médicaments. Tous détournent le regard de ce corps frêle qui sert de nourriture aux escarres. Ammi Mohammed ne pèse plus que 20 kg !

Source: EchoroukOnline.com

{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tous