La terre est peuplée de phénomènes que la science ne peut pas analyser et encore moins soigner. Depuis quelques décennies, l’humanité est hantée par des maladies fatales comme le Sida et le cancer pour ne citer que celles-là, mais la pire maladie qui existe depuis la nuit des temps et qui est à l’origine des génocides qui font honte à la race humaine est bien entendu le racisme, le fascisme, l’apartheid.

  Ce fléau qui habite le pseudo cerveau des pseudo humains est basé évidemment sur cette maudite conviction de faire partie de la race supérieure pour certains ou de détenir la vérité divine pour d’autres. Cette catégorie des sous humains impose son dictat soit par la voie d’une certaine légitimité historique ou génétique, soit par l’épée. Donc, peu importe les moyens utilisés, les objectifs  fascistes et fascisants sont les mêmes.

 

Les Arabes sont-ils des tarés ?

Au sein de chaque société  et de chaque race on trouve des tarés. C’est un fait. Au Québec, ce Doc machin (Doc Mailloux), le psy frustré et haineux incarne parfaitement cette ‘’tarité, ce tarisme’’. Au lieu d’exercer son métier et de laisser les sociologues et les anthropologues faire le leur, il s’octroie des compétences, voire des expertises qu’il ne maîtrise pas et qu’il ne pourra jamais maîtriser. En effet, toutes les couches sociales sont passées au crible par ses critiques et ses propos malsains. Les mères québécoises sont indignes, les noirs sont très limités et voilà qu’il traite les Arabes et les Maghrébins de tarés. Ce ‘’douc douc’’ fait tout cela dans une société démocratique. Ses propos sont relayés par des médias en mal d’audimat et en manque de vision et d’idées. Comment peut-on s’acharner sur Hitler et donner la parole à un raciste au 21ème siècle ? Comment peut-on sanctionner un enseignant qui a diffusé la vidéo de Magnota à ses élèves et laisser parler un malade nazi répandre des messages haineux contre une race ou une origine des milliers de personnes dont les enfants qui peuplent le Québec et les écoles du Québec ? Où va-t-on avec de telles stratégies diaboliques de l’extrême droite québécoise ?

 

Amir Khadir, la lumière de la conscience québécoise

Ce député extraordinaire, originaire de l’Iran, dérange par son génie et surtout par ses idées de gauche au service de la justice sociale et des plus démunis, donc, contre les capitaux qui rongent la planète et qui sucent le sang et la sueur des travailleurs. Il dérange tellement qu’on ose contester son appartenance au Québec. Pis encore, on s’acharne à lui coller l’islamisme qui a ravagé le pays de ses ancêtres et à l’associer à la race arabe tout en sachant qu’il est bel et bien perse, le descendant de l’une des plus grandes civilisations de l’humanité. Amir Khadir est issue d’une famille musulmane, mais pas islamiste. Ce fascisme qui a ébranlé plusieurs pays musulmans avec la complicité de l’occident est rejeté par des gens comme Khadir. Des milliers d’intellectuels et militants de ces pays l’ont combattu et le combattent encore au prix de leur vie. Le fascisme et l’extrémisme ne sont pas propres aux pays musulmans. L’Europe, pays des ancêtres de ce pseudo psy,  en est un parfait exemple. Elle  est même à l’origine de l’esclavage, de l’apartheid, des colonisation et des guerres mondiales sans oublier les génocides et l’holocauste.

Les raisons de l’exil

Justifier ses propos par les raisons de la présence des Arabes au Québec relève d’une méconnaissance flagrante de l’histoire de son propre pays, puisqu’il pense que ce pays lui appartient exclusivement. Oh que non ! Le Québec appartient aux Amérindiens et à tous les Québécois. Les vagues d’immigrations sont de toutes les origines. Chaque immigration a son lot de douleur et d’histoire. Les Irlandais avaient fui la famine et la tyrannie de l’occupant anglais. Les Italiens du sud, la pauvreté, les Européens de l’est et les Africains noirs les génocides, les Latinos la pauvreté et les dictatures de la pire espèce. Sans oublier les Français et les Anglais qui ont choisi le Canada et particulièrement le Québec pour y vire. Alors, tout ce beau monde est taré parce qu’il a quitté son pays natal ? Non, ce monde n’est pas taré. Il est  parti ailleurs pour vivre en paix. On n’ose même critiquer ou dénigrer la race blanche, les cousins quoi. En effet, à l’exception de l’Afrique noire, ce beau monde est blanc, chrétien et donc civilisé. Déduction ? Ce cher psy et ceux qui l’aident à faire et à refaire surface à chaque fois pour verser et déverser son venin contre des races ont une dent contre les Arabes et plus particulièrement les ‘’Maghrébins’’. Il y a une sorte de complot tacite contre les Arabes et l’Islam. Tous les concepts des sciences politiques sont mêlés sciemment pour semer la confusion dans la tête des Québécois ordinaires. L’Arabe, selon eux, est un islamiste, un terroriste et un arriéré. Un postulat bien conçu et surtout bien vulgarisé grâce à certains médias et aux immigrants de service qui ont du mal à aligner deux idées cohérentes devant les caméras de télévision qui les sollicitent très souvent. Certains Nord-africains diraient sûrement qu’ils n’étaient pas concernés par ces propos puisqu’ils sont berbères. Ils oublient que ces énergumènes ne font aucune différence entre l’Arabe et le Berbère et ils deviennent par leur silence complices d’un discours odieux envers une race humaine qui mérite tous les respects. En fait, les Berbères luttent contre la tyrannie d’un État jacobin qui impose une identité qui n’est pas la leur. Les démocrates nord-africains résistent contre l’islamisme et le fascisme aussi et surtout. Ils aspirent bâtir un jour une société juste, moderne, ouverte et plurielle.

Démocrates québécois, de toutes origines où êtes-vous ?

Le printemps québécois est porté par des jeunes issus de toutes les races pas seulement par les ‘’Desouches’’. Ils veulent vivre dans un Québec libre, juste et pluriel. Les islamistes qui faussent la donne ces dernières années au Québec ne représentent qu’une fine minorité qu’il faut contrer et obliger à respecter les lois de ce pays. Les Arabes en tant que race n’ont rien à envier aux autres races qui vivent au Québec. Ils font du mieux qu’ils peuvent pour gagner leur vie et élever leurs enfants loin des interdits, des violences et des intolérances qu’ils avaient subis chez eux. Les médias et les intellectuels du Québec doivent faire leur examen de conscience et comprendre enfin que ce pays appartient à tous ceux et toutes celles qui y vivent. Pour finir, on se demande pourquoi certaines sphères s’acharnent sur les Maghrébins en particulier. Auraient-elles des conseillers dépêchés de France ? À suivre…

{jcomments lock}