Le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, effectuera demain et mardi une visite de travail à Washington à l'invitation  de la secrétaire d'Etat américaine, Mme Hillary Rhodam Clinton, a indiqué, hier,  le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.


Cette visite, qualifiée d'"importante", entre dans le cadre du "renforcement  du partenariat solide qui existe entre l'Algérie et les Etats-Unis", souligne  la même source.       
"Outre les entretiens de fond avec son homologue sur l'état de la relation  bilatérale qui a connu des avancées substantielles au cours de ces dernières  années et les consultations approfondies sur les questions politiques internationales d'intérêt majeur (Maghreb, Sahel, Proche-Orient, lutte contre le terrorisme,  conflits en Afrique...), M. Medelci rencontrera de nombreux hauts responsables du département d'Etat, en l'occurrence M. Jeffrey Feltman, sous-secrétaire d'Etat  chargé des Affaires du Proche-Orient et M. Robert Hormats, sous-secrétaire d'Etat  chargé des Affaires économiques, énergétiques et agricoles", a-t-on ajouté.        
Il rencontrera, à cette occasion, de hauts responsables exerçant auprès  du Conseil de sécurité nationale (NSC), ainsi que dans le cabinet du vice-président  américain, Joe Biden.        
Le chef de la diplomatie algérienne s'entretiendra également avec d'influents  membres du Sénat et du Congrès, dont les membres du Caucus Algérie avant de recevoir les membres de l'Algerian-American Business Council, et les représentants  de la communauté algérienne établie aux Etats-Unis.


La visite de M. Medelci à Washington marque "une nouvelle étape qualitative  sur la voie de la densification multiforme des relations entre les deux pays  dans les domaines politique, économique, sécuritaire et scientifique", relève-t-on de même source.


Elle s'inscrit dans le cadre du “renforcement de la concertation et  du dialogue régulier, comme en témoignent les nombreuses visites effectuées  récemment en Algérie par de très hauts responsables américains, dont le sous-secrétaire  d'Etat chargé des Affaires du Proche-Orient, Jeffrey Feltman, la sous-secrétaire  adjointe à la Défense, Vicki Huddleston, et le chef du Commandement pour l'Afrique,  le général Ward”, a-t-on précisé.


Les Etats-Unis sont le premier client de l'Algérie et son quatrième  fournisseur, et le volume global des échanges entre les deux pays s'est élevé  à 21,2 milliards de dollars en 2008, a-t-on rappelé.        
Les réformes engagées en Algérie, la poursuite de la modernisation de  son appareil économique et la conclusion prochaine d'un accord "Open Sky" avec  l'ouverture de la desserte Alger-New York offrent de "solides opportunités  en vue d'une plus grande implication des entreprises américaines en termes d'investissements  pour nouer de nouveaux partenariats mutuellement avantageux", note la même  source.


Source: El Moudjahid

{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tous