Entrevue avec Mass Khelifa HAREB, membre du « CAIAM » - Collectif des Associations et Indépendants Amaziγs Montréalais - réalisée le 19 décembre 2009 pour aqvayli.com.

 

Azul Mass Hareb. Vous êtes membre du « CAIAM », pouvez-vous nous le présenter ?

Azul felaƙ a ğma Aƙli, azul tout le monde. Effectivement, je suis parmi les initiateurs de ce mouvement. Il est le premier de ce genre au Québec. Les membres sont principalement des militants originaires de l’Algérie et du Maroc. Actuellement, nous nous dirigeons vers une dynamique qui se veut unificatrice et consensuelle, dont la mission est la mise en valeur et la promotion des cultures et des identités amaziγes au sein de la société d’accueil québécoise. Cette coalition d’associations ouvre un espace démocratique à toutes les tendances amaziγes du Québec et notamment de Montréal. Un consensus a été atteint aboutissant à la rédaction d’une lettre adressée au maire de l’arrondissement Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension, Madame Anie Samson.

 

Au fait, expliquez-nous ce qui a motivé ce genre de coalitions qui est rare dans l’histoire des associations amaziγes ?

Les initiateurs de la lettre adressée au maire de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension sont : Solidarité Québec-Kabylie ; Inas ; Ŧafsuŧ ; CAM. En plus de ces quatre associations, il y a des indépendants. Le contenu de cette lettre est publié dans plusieurs sites communautaires dont le votre. Voici le lien s’y référant : http://aqvayli.com/Appel-aux-Imazig.... Le but de notre action est de manifester le mécontentement de la communauté amaziγe montréalaise vis-à-vis de l’appellation du quartier nord-africain, ici à Montréal, par le nom « Petit Maghreb ». Nous pensons que ce choix nie la dimension Amaziγe. Ni plus, ni moins.

 

Si vous rejetez ce nom, que proposez-vous comme alternative ?

Question très pertinente. Mon avis, partagé par la majorité de mes camarades, est que le mot « Maghreb » bannit la dimension amaziγe de l’Afrique du Nord. Je me répète un peu mais je tiens à souligner le bannissement qui nous foudroie une fois de plus, une fois de trop. Nous, Amaziγs du Québec, n’avons aucunement l’intention d’imposer des noms tels que « Ŧamazγa » ou « Berbérie » ; on démarre du principe que le monde évolue en s’améliorant ; par opposition à ces gens qui veulent un recul de 14 siècles, nous ne sommes pas du genre à faire retourner le monde 3000 ans en arrière en nous plaçant dans la même logique qu’eux, c’est-à-dire revendiquer une Afrique du Nord exclusivement amaziγe en se basant sur le fait que nous sommes les autochtones. C’est exactement dans cette perspective que nous réagissons contre l’appellation « Petit Maghreb » et optons pour une dénomination objective et représentative de notre région nord-africaine par « Petite ADN » (« Petite-Afrique du Nord »). Ceci fait référence à un lieu géographique et fait abstraction de toute nuance idéologique, religieuse ou raciale. Cette appellation reflète bien toutes les composantes culturelles nord-africaines. Bref, nous sommes pour un Québec interculturel, une Afrique du Nord interculturelle et un monde interculturel. Excusez-moi de cette redondance mais je voulais mettre l’emphase sur la notion d’interculturalité qui est bien visible au Québec à l’instar des minorités visibles dont je fais partie. Ainsi, nous exclurons l’exclusion... Qu’on soit européen, juif, arabe, amaziγ ou autre, on est nord-africain. Nous sommes exclus chez nous, en Afrique-du-Nord ; il serait vraiment regrettable que l’histoire se répète au Québec, une province qui est parmi les nations qui chérissent la démocratie et le respect d’autrui.

 

Que projette votre mouvement ?

Je laisse l’avenir répondre à votre question. Tout ce que je peux en dire est qu’un travail de fond et de proximité est en train de se faire au sein de la communauté et avec les autorités politiques montréalaises.

 

Durant votre court passage au « CAM », vous avez initié une pétition pour l’introduction de « Ŧamaziγŧ » sur les vols d’ « Air Algérie » et de « Royal Air Maroc ». Où en est-elle ?

La pétition est toujours en ligne sur le site du CAM. Pour le moment, il y a plus de 1400 signataires que nous remercions. La pétition a été adressée le mois de juin dernier aux autorités marocaines et algériennes par courrier recommandé.

 

Et...

Dans notre langue maternelle, « Ŧaqvayliŧ », et dans toute les variétés de la matrice « Ŧamaziγŧ », on ne peut mettre au pluriel le mot « vérité » car, normalement, il n’ y en a qu’une seule. « Ŧidet yiweŧ ». Nous croyons que notre cause est juste et nos revendications légitimes. À titre d’exemple, notre requête auprès de la compagnie « Aigle Azur » s’est soldée par l’introduction de « Ŧamaziγŧ/Ŧaqvayliŧ » sur ses vols. Vous avez mis en ligne la vidéo : http://aqvayli.com/Consignes-en-Kab... Comme dit « Aheddad w awal », « ma nedder ŧagrawla assenezar ». Je suis optimiste, un jour viendra où l’on pourra être servi en « Ŧamaziγŧ » sur « Air Algérie » et « Royal Air Maroc ».

 

Traditionnellement, un interviewer termine ainsi : votre mot de la fin. On va « plurialiser » ça en rimant : vos mots de la fin Mass Khelifa.

Je vous dirai ŦANEMIRŦ, je souhaite longue vie et bonne continuation pour votre site. Aussi, je profite de l’occasion pour lancer un appel à toutes celles et à tous ceux qui veulent rejoindre notre équipe pour leur dire que les portes du mouvement sont ouvertes et que le « CAIAM » leur appartient. Voici notre adresse électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Un grand « azul » à toutes les personnes sincères qui se battent pour des causes justes dans le monde. Il faut toujours lutter quelles que soient les entraves que les conjonctures sèment devant nous. Seule la lutte paye. Merci.

 

Source: http://www.aqvayli.com


{jcomments lock}

Suivez-Nous!

 

Plus Lus