Le Petit maghreb a organisé une rencontre festive pour célébrer la fête nationale du Québec, elle fut réussie. Nous voudrions en connaître davantage en savoir plus sur la genèse du projet et les motivations de ses initiateurs. Son président, Monsieur Malik Hadid a bien voulu répondre à nos questions pour éclairer nos fidèles lecteurs que nous saluons.

Le Petit-Maghreb a fêté le Québec à la maghrébine, nous avons profiter de cette occasion pour discuter avec Mme Samson.

W.Megherbi.: Bonsoir Madame la Mairesse, nous venons d'assister à une fête extraordinairement bien faite, quels sont vos sentiments quant à la participation des Maghrébins à la fête nationale du Québec?

TAFSUT est un groupe de chants et de danses de Kabylie. Fondée en 2001, elle a surpris plus d’un par son attachement à sa Kabylie, par son sérieux et par la visibilité qu’elle donne à sa culture.

Fondée par Mme Ould-Hamouda, cette femme discrète, timide pour ceux qui ne la connaissent pas et qui a sacrifié tant d’heures, de jours, de semaines pour que sa réalisation s’épanouisse et se classe parmi les plus grands groupes québécois.

Marion Camarasa est l’auteure d’un livre sur l’histoire de l’émigration algérienne au Canada qui sortira en septembre chez l’éditeur français Publibook Université(1). Basé sur son travail de recherche effectué à l’université de Toulouse le Mirail en France, il dresse le premier portrait jamais réalisé des Algériens du Canada – au Québec par la force du nombre dans cette province – de 1962 à 2002 et au-delà.

«J’ai perdu tout ce que je possédais pour obtenir tout ce que je n’avais pas eu…», dira Samia Shariff. Elle nous raconte la fin de son combat bouleversant avec un réalisme que l’on a peine à croire lorsqu’on s’aventure dans ce qu’a été sa vie, durant toutes ces années, avant de s’enfuir coûte que coûte risquant de perdre ses deux filles.