20ième anniversaire 05/05 dans

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Jours

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Heures

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Minutes

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Seconds

Pour infraction au code de déontologie: Un radiodiffuseur canadien rappelé à l’ordre par le CRTC et le CCNR

Pour avoir traité les immigrants de tarés et identifié, entre autres, les Algériens et les immigrants dans sa diatribe comme arriérés, l’animateur et psychiatre ainsi que la station de radio CKAC ont été épinglés par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications du Canada (CRTC) et le Conseil canadien des normes de radiodiffusion (CCNR).

Éditorial :Un débat mal engagé de la part de la Ministre Gagnon!

La Ministre Gagnon s’est comportée d’une manière étonnante, pour ne pas dire en contradiction avec son poste et son expérience. Madame la Ministre au lieu de bien comprendre le sujet et d’engager un débat intelligent et positif, s’est basée sur un déjeuner organisé par la député libéral madame Fatima Pépin, qui a exposé sa notion de la Charia à certains députés de l’Assemblée nationale. Et dans ce déjeuner, si on se fie à ce qui a été rapporté par les médias, madame Pépin a expliqué la Charia et donner des exemples de pays comme l’Iran et l’Afghanistan pour appuyer ses dires.

Montréal : Interview de la Troupe "Itran n gerger" (Les Étoiles du Djurdjura)

"Itran n Ğerğer" ou "Les Étoiles du Djurdjura", au nom bien significatif, est une troupe de danse et de théâtre kabyles à Montréal.

Elle a tellement fait parler d’elle ces derniers temps, notamment par ses excellentes prestations, que nous avons interviewé sa responsable et chorégraphe, Mlle Thanina Berkane qui tient à donner de son temps pour faire connaître sa culture malgré le temps que lui prennent ses études. Elle nous parle avec passion de la troupe qu’elle dirige.

Premiers cours de danse berberes par Azetta

C’est à l’initiative de Seghira Bouhaddi, chorégraphe du Groupe Azetta, au fil des rythmes berbères, que des Québécois ont pu découvrir la danse berbère.  Longtemps confondue avec le baladi, la danse kabyle et berbère d’autres régions d’Algérie gagne à être connue au Québec.  C’est au Centre Afrique en mouvements, tous les vendredi soirs, que Seghira entraîne des Montréalaises sur des rythmes de danse kabyle agrémentés de pas chaouis et terguis.