Juste avant de rentrer en Algérie pour participer à la cérémonie organisée par la FAF, en l'honneur des joueuses de l'équipe nationale féminine, qui avait pour but de fêter leur qualification à la CAN après 4 ans d'absence, nos deux Ladies Fennecs d'Amérique du Nord, Assia Sidhoum et Iman Chebel, étaient les deux têtes de gondole d'un match de gala entre une sélection québécoise et une sélection algérienne dans le cadre du 56e anniversaire de l'Indépendance de notre pays le 5 juillet 1962.

Sous le signe de la jeunesse

Hormis nos deux internationales chevronnées (bien qu'elles soient très jeunes elles aussi), le 5 Juillet étant la fête de l'Indépendance, mais aussi de la Jeunesse, les joueuses qui composaient la sélection algérienne n'étaient âgées que de 15 à 17 ans. Une manière aussi pour les organisateurs, de montrer à leur pays, que l'Algérie du football, en pleine reconstruction et en pleine restructuration, pourra compter sur le grand réservoir de notre communauté, présent dans tous les rouages du « soccer » féminin canadien, pour alimenter ses sélections de tout âges en attendant de récolter les fruits des chantiers lancés par la FAF dans le domaine de la formation.

Sous le haut patronage du consulat d'Algérie

[NDLR ce qui est faux, ceci a été organisé par des bénévoles de @KSari.WebTV]

Cet événement organisé par nos confrères de ICsari Web Tv, avec l'aide des habituels sponsors de l'Algérie au Québec comme la boulangerie Caste [NDLR: Marché Castel]l, a été aussi parrainé par le consul général de l'Algérie à Montréal [NDLR: ce qui est faux aussi], M. Abdelghani Cheriaf, ce qui a permis de rendre cet événement officiel et donc d'entendre notre hymne national dans le stade Kent de Montréal. M. Cheriaf était même présent au stade pour assister au match et remettre les médailles.

Les Algériennes ont gagné Dans un stade Kent de Montréal écrasé par un soleil de plomb, les Algériennes, plus jeunes que leurs adversaires, ont longtemps été menée (2-1) dans ce match. Mais en football tant que le coup de sifflet final n'a pas retenti, beaucoup de choses peuvent se passer et à la toute dernière minute de la rencontre, Assia Sidhoum d'une frappe façon Roberto Carlos de la grande époque, égalise in extremis pour les « American's Fennecs ». Les « Vertes » ragaillardies par cette égalisation l'emporteront aux tirs aux but, achevant par la même cette belle fête familiale sur une note positive.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir