Sean Whalen : “Objectif, le championnat d’Afrique en 2013 !”

Il est américain et le nouveau sélectionneur de l’EN de basket-ball à Liberté. Sean Whalen : “Objectif, le championnat d’Afrique en 2013 !”

Liberté : Tout d’abord, confirmez-vous votre installation à la barre technique de l’EN de basket-ball ?
Sean Whalen : Effectivement, je suis le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de basket-ball. D’ailleurs, j’ai signé récemment un contrat d’une année avec la Fédération algérienne de basket-ball (FABB) en compagnie de mon adjoint Patrick Fitz Patrick.

Ne pensez-vous pas qu’une année est une période courte pour un projet à long terme ?
En signant pour une période d’une année, cela ne veut dire aucunement que je vais quitter mon poste une fois le contrat arrivé à terme. Au contraire, on fera en sorte durant cette période d’avancer les choses et mettre une stratégie à long terme. Notre objectif primordial est le championnat d’Afrique 2013 qui est qualificatif pour la Coupe du monde aussi.

Sur le plan personnel, Pourquoi avoir choisi l’Algérie sachant que ce pays est porté beaucoup plus sur le football ?
Je suis déjà venu en Algérie avec l’association One on one, je pense sérieusement que c’est un beau pays qui certes, respire le football, mais il y a des gens qui adulent le basket-ball.
En plus, c’est une opportunité de travailler avec une équipe nationale, puisque aux états-Unis, je n’ai entraîné que des équipes de lycée, ou d’université. Sur le plan professionnel, c’est un challenge intéressant pour moi.

Il était prévu que vous signez votre contrat avec la FABB, le 1er mai dernier, mais finalement, cela c’est fait au mois de juillet, que s’est-il passé au juste ?
En fait, ce n’était pas moi qui ai négocié directement avec la FABB, mais c’est l’association one on one de basket-ball qui l’a fait. Donc, après que les deux parties se sont entendues sur tous les détails, je suis venu pour la signature du contrat au début du mois de juillet dernier.

Parlons maintenant de l’équipe nationale. Vous avez certainement une idée sur ses potentialités ?
Je pense que l’EN de basket-ball est constituée de jeunes joueurs talentueux, qui peuvent progresser et faire de belles choses à l’avenir. Ils sont très motivés et très enthousiastes à l’idée de passer à un autre palier et faire progresser encore plus le basket-ball algérien.

…Et le championnat national en lui-même ?
Personnellement, je ne connais pas les clubs algériens, du moment que je ne me suis pas déplacé pour les voir avec  Patrick. Mais après les Jeux panarabes, au mois d’octobre, prévus au Qatar, on compte regarder le maximum de matches de championnat pour superviser le maximum de joueurs, et aussi travailler avec les entraîneurs de ces équipes. En tant qu’entraîneur, je veux disposer des meilleurs joueurs. Donc, même à l’étranger, on va chercher quelques joueurs professionnels, que cela soit en Europe ou en Amérique et qui pourront donner le plus escompté. Déjà, on a deux joueurs qui évoluent dans des clubs des universités au USA, il s’agit de Mohamed Esseghir et Mounir Bezeghel.

Quels sont les objectifs assignés par la FABB ?
Le premier objectif est le championnat d’Afrique 2013, on va travailler à long terme, et préparer une bonne équipe en deux années, pour faire un bon championnat d’Afrique, et pourquoi pas essayer d’aller le plus loin possible, pour assurer une place au mondial.
L’équipe nationale de basket-ball est actuellement en pleine préparation pour les Jeux africains de Maputo (Mozambique)
L’équipe a participé récemment à un tournoi en Jordanie. La première semaine de Ramadhan, on ne fera rien du tout. Après, on fera des biquotidiens à la salle OMS de Staouéli. Ensuite, on s’envolera respectivement pour la Turquie et l’Afrique du Sud, pour des stages de préparation.

Comment voyez-vous les chances des Algériens dans ces Jeux africains ?
Comme je viens de commencer mon travail avec la sélection algérienne, notre premier objectif au Mozambique est de jouer le maximum de rencontres là-bas. Il est vrai aussi qu’on aimerait gagner toutes les rencontres, mais comme je ne connais pas trop le basket-ball africain, je dirais qu’on va en profiter pour y participer et jouer le maximum de matches.

Est-ce que vous envisagez de faire des stages de préparation en Amérique ?
Oui pourquoi pas, déjà, on a un projet pour la catégorie des 16 à 18 ans. Les meilleurs d’entre eux et les plus performants, auront la chance de partir aux USA, et de jouer dans des équipes d’université, afin de hisser leur niveau.

Revenant maintenant à votre adjoint, Patrick, quelle est sa mission exacte avec l’équipe nationale ?
Patrick s’occupera des catégories jeunes, (16-18 ans) pour les préparer et les encadrer avant de figurer parmi les seniors, c’est très important de s’occuper des jeunes joueurs et de les suivre, jusqu'à l’équipe première, justement c’est le travail de Patrick qui est ici pour cela. Il ne faut pas oublier qu’il a déjà travaillé avec cette catégorie dans sa ville natale au Maryland (USA). En plus de cette tâche, il sera mon adjoint avec l’équipe A, où il s’occupera de la communication entre les joueurs et moi pour les connaître beaucoup plus.

 

Source: Liberté

Les commentaires sont fermés.