Le stage de l’EN a débuté hier. Le match Algérie-Maroc a déjà commencé

Et c’est parti, le stage de prépartion de la sélection nationale a débuté, hier, avec le déroulement de la première séance d’entraînement (18h) au complexe sportif du 19 Mai 1956.

Ce premier galop d’entraînement a été marqué par la présence de la majorité des convoqués, à l’exception du capitaine Antar Yahia et du gardien numéro 1 Raïs M’bolhi, retenus par des obligations de compétition avec leur club employeur. Ce dernier devra toutefois réintégrer le groupe à partir de demain en vue de participer au troisième galop d’entraînement prévu dans le programme de préparation concocté par le driver national.
Les cinq éléments de l’ESS, Meftah et le trio Medjani, Bouzid et Mehdi Mostefa avaient été les premiers à rejoindre la ville de Annaba alors que les autres à l’instar de Boudebouz, Ziani, Belhadj, Lahcen ou encore Bougherra pour ne citer que ceux-là ont afflué à partir d’hier après-midi en provenance de plusieurs destinations vers la ville de Annaba où ils devaient effectuer hier soir une séance d’entraînement avec le reste de leurs coéquipiers. Une séance durant laquelle Benchikha accentuera son travail sur le volet technico-tactique, et ce, pour tester plusieurs variantes qui seront prônés le jour J.

Il faut savoir que le coach national a déjà visionné plusieurs cassettes vidéo des dernières confrontations du Maroc, y compris celle disputée il y a un mois dans le cadre d’une joute amicale contre le Niger. Une rencontre au cours de laquelle Gerets a fait appel à de nouveaux éléments évoluant dans le championnat belge, à l’image de Carcela (buteur lors de cette joute). En tout cas, Benchikha est sorti avec une idée précise sur les points forts et faibles de son adversaire et la stratégie qui sera adoptée le jour J.

Une stratégie qu’il va mettre en exécution durant les séances d’entraînement qui vont s’effectuer durant la semaine. Une chose est en tout cas sûre, le coach national sait pertinemment que la clé du match réside dans la bataille du milieu, sachant que le Maroc renferme des joueurs de haut niveau dans ce compartiment avec la présence de Hocine Kherdja (Inter de Milan), l’un des meilleurs récupérateurs et relayeurs du Calccio, ou encore Boussofa, Carcela dans l’animation. Raison pour laquelle il compte adopter une stratégie pour priver le milieu marocain de ballons.

Benchikha satisfait  de Djebbour et Ghezzal

En outre, le sélectionneur national n’a pas caché sa satisfaction par rapport à la forme qu’affichent les attaquants algériens avec leurs clubs. C’est le cas de Rafik Djebbour, auteur d’un doublé et une passe décisive dimanche dernier lors de l’écrasante victoire de son équipe le Pananthniakos face à l’AEK Athènes (6-0). Un succès ayant permis à Djebbour et son club d’assurer le titre de champion de Grèce. L’autre élément n’est autre que Ghezzal, buteur lors de la dernière confrontation de son équipe dans le calccio. Ghezzal et en dépit de la défaite de Bari, a inscrit un but sur penalty. Toujours est-il que la forme affichée par ces deux éléments enchante Benchikha qui pourrait opter sur ce duo lors du rendez-vous marocain. Une possibilité que le coach national n’écarterait pas, d’autant qu’il aura besoin d’attaquants en super forme pour desserrer le verrou marocain.

Huis clos à partir  de jeudi prochain

Si la séance d’entraînement d’hier devait être ouverte au public, le staff technique national va instaurer le huis clos à partir de jeudi prochain, et ce, pour non seulement éloigner les joueurs des regards mais surtout cacher ses cartes qui seront utilisés le 27 mars prochain. Benchikha poursuivra son cycle d’entraînements à huis clos. Même le sélectionneur marocain va faire de même durant sa présence à Annaba. À ce titre, il a déjà instauré un black-out total pour la presse puisque les joueurs marocains sont interdits de toute déclaration.


Source: Liberte

Les commentaires sont fermés.