Hannachi : « Raouraoua m’a sanctionné parce que j’ai refusé de vendre le « Nif » des algériens aux égyptiens »

Le président du phare de la Kabylie (JSK) a, lors de la conférence de presse qu’il a tenue ce vendredi au niveau du siège du club à Tizi-Ouzou, divulgué le secret des problèmes qui ont eu lieu entre lui et le président de la FAF, Mohamed Raouraoua.

 

En effet, Hannachi a affirmé que les dessous de l’affaire reviennent à la veille du départ des Canaris à destination du Caire pour donner la réplique au club égyptien « Al Ahly », un match qui rentre dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue des Champions Africaine. Le premier responsable à la tête de la maison des Canaris a révélé que Raouraoua lui avait demandé de céder les points du match au profit du représentant égyptien. Selon Hannachi, Raouraoua avait des intérêts personnels en voulant gagner l’amitié des égyptiens au détriment des Canaris. Hannachi a ajouté qu’il avait rejeté la demande de Raouraoua, et cela a fait que ce dernier a utilisé tous les moyens possibles et exploiter tous ses pouvoirs afin de casser la JSK.

Mon seul tort était d’avoir refusé de vendre le « Nif » des algériens aux Ahlaouis d’Égypte

Le leader des Canaris a affirmé que la sanction qui lui a été infligée par la Ligue Nationale, et dont il ignore si c’était celle professionnelle ou bien amateur, quant à sa suspension pour deux ans, est illogique. Hannachi a ajouté qu’il n’avait respecté tous ses engagements vis-à-vis de la ligue ou bien la fédération, et il dit : « Je n’ai pas compris pourquoi je suis sanctionné ! Je n’ai commis failli à mes engagements envers la ligue nationale ou bien la fédération. Je pense que mon seul tort c’est que j’ai refusé de vendre le nif algérien aux Ahlaouis d’Égypte. »

Le leader du club le plus titré en Algérie a ajouté que Raouraoua est revenu sur ses propos lorsqu’il avait promis à la direction de la JSK de payer les frais de transport vers Nigeria pour la seule raison que la JSK avait refusé de céder les points de la rencontre face à « Al Ahly », et il dit : « Raouraoua m’a promis de payer les frais de déplacement au Nigeria avant de me proposer de céder les points de la rencontre au Caire, et quand je répondu par le négatif, il a changé d’avis, et a justifié qu’il jamais il nous en a fait la promesse, et que cette initiative était une sorte de pression sur le ministre. »

« Raouraoua a voulu gagner l’amitié des égyptiens sur le dos de la JSK »

Hannachi a révélé, lors de la conférence de presse, que Raouraoua avait des intérêts personnels derrière la proposition qu’il nous a faite, à savoir céder les points du match face aux  Ahlaouis d’Égypte. Hannachi a ajouté que les intérêts de Raouraoua étaient de gagner l’amitié des égyptiens au détriment de la JSK en contrepartie de le soutenir pour présider la CAF, et il dit : « Raouraoua voulait gagner l’amitié des égyptiens au détriment de la JSK parce qu’il savait que sans leur aide, jamais il ne pourra devenir président de la CAF, c’est pour cela qu’il m’a demandé de céder les points de ce match là. Raouraoua n’a pas digéré mon refus catégorique à sa demande, c’est pourquoi il a usé de tous ses pouvoirs pour détruire la JSK. »

« Je ne déposerai pas de recours auprès de la ligue, je suis prêt à lever mon affaire en justice au niveau du TAS (Tribunal Arbitral International). »

Hannachi a déclaré qu’il poursuivra sa mission à la tête de la JSK et qu’il ne laissera personne déstabiliser de la JSK, et qu’il empêchera toutes les parties qui essayent, depuis de longues années, de détruire la JSK. Il a ajouté qu’il va recourir au « TAS » ou à la justice, réaffirmant sa confiance en ses propos, et il dit « Ce n’est pas le première qu’on essaye de détruire la JSK, mais tant que je suis en vie, je ne laisserai personne de toucher à l’honneur de ce club, qui représente l’histoire d’une région historique. Je ne vais pas me taire, je suis prêt à lever mon affaire avec Raouraoua à la justice algérienne, et si nécessaire, je la soumettrai au TAS. »

« La plupart des présidents de clubs souffrent de l’injustice de la fédération »

Hannachi a révélé, lors de la conférence de presse, que les présidents de clubs ont reconnu le cumul de problèmes en ce début de la saison en cours, et cela en marge de la réunion qu’ils ont eue avec le ministre Djiar. Hannachi a ajouté que quelques présidents l’ont contacté et lui ont exprimé leur solidarité avec lui. Il a affirmé aussi l’existence de la volonté de quelques présidents à s’unir et à faire face à l’abus de pouvoir de Raouraoua. Hannachi a indiqué qu’une réunion aura lieu entre les présidents de clubs le 24 du mois de novembre en cours, et il dit : « Je n’ai pas besoin de soutien du n’importe quel président, j’ai recul des appels de quelques uns d’entre eux pour m’exprimer leur solidarité avec moi. La plupart des présidents ont révélé qu’ils ne sont pas convaincus de la manière dont la FAF est gérée. Il a ajouté qu’ils se réuniront le 24 novembre pour débattre de nombreuses questions. »

« Nous sommes très loin du professionnalisme…Madjer et Mekhloufi peuvent apporter un plus »

Le président de la JSK a affirmé que la FAF est gérée par des personnes qui n’ont aucun lien avec le football, étayant ses propos par l’échec des clubs à rentrer dans le professionnalisme. Hannachi a affirmé qu’il est nécessaire de faire appel à des figures du football pouvant apporter le plus escompté au football algérien, à l’exemple de Madjer, Mekhloufi, Belloumi, Khalef et Kermali. A cet effet, Hannachi a déclaré : « la FAF est gérée par téléphone, et cela est inacceptable dans un pays qui a accédé au professionnalisme. Je pense que l’environnement footballistique algérien a besoin de figures footballistiques, qui savent ce qu’est le football. Je pense que le duo Madjer-Mekhloufi est capable de rendre l’esprit au football dans notre pays. »

« Je ramènerai deux grands joueurs..On n’a toujours pas fixé la liste des libérés, et Aoudia ne sera pas sanctionné »

Le président des lions du Djurdjura a, lors de la conférence de presse, exposé le projet du futur centre commercial de la société de la JSK, qui sera réalisé par une entreprise Espagnole. Hannachi a affirmé qu’il a réglé le montant concernant les charges de la parcelle du terrain, estimée à 3 milliards. Il a ajouté que la professionnalisation de son club est sur la bonne voie, affirmant qu’il s’est entretenu avec le propriétaire du club français « Olympique Lyonnais », et qu’il avait pris en compte les remarques qui lui ont été faites par ce dernier pour faire en profiter le club des Canaris. Dans un autre sillage, le premier responsable de la JSK a affirmé qu’il ramènera deux grands joueurs lors du prochain mercato et ce, quel qu’en soient leurs prix. Hannachi a démenti les rumeurs faisant état que la direction du club a fixé la liste des joueurs à libérer. Et pour cause, Hannachi a profité de l’occasion pour évoquer le sujet de l’attaquant Aoudia, indiquant que la direction du club a décidé de lui pardonner en cette occasion de l’Aïd El Adha, et il dit : « Nous avons décidé de ne pas sanctionner Aoudia à l’occasion de l’Aïd El Adha. J’ai discuté avec les joueurs à ce sujet, et je vous assure que je recruterai, lors du prochain mercato, deux grands joueurs quelque soient leurs prix. Je vous confirme aussi que la direction du club n’a toujours pas fixé la liste des joueurs qui seront libérés. »



Source: Echoroukonline

Les commentaires sont fermés.