Conférence de presse de Abdelhak Benchikha : “Personne ne peut m’imposer un joueur”

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a animé hier au complexe Mohamed-Boudiaf un point de presse durant lequel il a abordé les préparatifs du prochain match des Verts face à la République centrafricaine, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN-2012, prévue dimanche prochain à Bangui.

D’emblée, le nouveau driver national a tenu à apporter une précision par rapport à la déclaration faite à la presse par un président de club quant au choix des joueurs. “Cela fait même pas un mois que je suis à la tête de l’équipe nationale et je constate avec beaucoup d’amertume que mes choix font jaser certaines personnes.

Un président d’un club est allé jusqu’à déclarer par voie de presse que ce n’est pas moi qui ai établi la liste des convoqués. C’est du n’importe quoi. Malheureusement pour lui, je peux vous assurer que c’est moi qui l’ai fait. Je ne comprends pas de tels comportements, c’est un atteinte à la personnalité”, allusion faite au président de la JSK Moh-Chérif Hannachi lequel, dans une déclaration à la presse, avait tiré à boulets rouges sur les choix de Benchikha. “De grâce, aucun ne peut imposer un joueur en équipe nationale. En tout cas, je n’ai peur de personne”, ajoute le conférencier sur un air dépité. Benchikha a évoqué par la suite le volet préparation et la santé des joueurs. “Le groupe se porte bien. Les joueurs retenus ont commencé à rejoindre le lieu du regroupement. D’ailleurs, Halliche, Bougherra, Medjani, Yahia sont contents de se retremper dans l’ambiance de l’EN. J’ai profité de l’occasion pour discuter avec eux, histoire de faire passer le courant et faciliter le contact”, révèle l’entraîneur national qui, du reste, précise que le groupe se complétera dès aujourd’hui avec l’arrivée de Nadir Belhadj et Raïs M’bolhi. “Belhadj et M’bolhi sont retenus avec leur club employeur pour disputer aujourd’hui (hier, ndlr) des matches du championnat. Mais ils seront là à partir de demain (aujourd’hui, ndlr)”, précise-t-il. Il est utile de signaler que Mehdi Lacen a rejoint en début de matinée d’hier l’hôtel militaire de Béni Messous.
Il a d’ailleurs pris le déjeuner avec ses coéquipiers et les membres du staff technique.

“J’ai fait des tournées en France et en Italie pour discuter avec les joueurs”

Poursuivant son discours, Benchikha a révélé avoir effectué une tournée en Europe pour rencontrer quelques cadres de l’équipe nationale. “Je n’étais pas endormi comme pensent certains. Je suis parti en France et en Italie en vue de prendre contact avec les joueurs de l’équipe nationale à l’instar de Boudebouz, Belaïd ou encore Medjani avec lesquels nous avons abordé plusieurs sujets notamment celui ayant trait à la prochaine rencontre contre les Centrafricains. Ceci dit, je n’ai pu accrocher tout le monde, j’ai d’ailleurs pris le soin de laisser des messages téléphoniques à ceux que je n’ai pas rencontrés”, fait-il savoir. Abordant les blessés, Benchikha a confirmé le forfait de cinq joueurs pour la rencontre de la Centrafrique. Il s’agit de Karim Ziani, Karim Matmour, Amri Chadli, Adlène Guedioura et Fouad Kadir. “Je ne peux compter sur ces éléments blessés. Raison pour laquelle, je ne vois pas l’utilité de faire appel à leurs services pour ce stage. J’ai décidé, d’ailleurs, de les laisser se soigner avec leur club”, poursuit le conférencier.

Et d’ajouter : “Ce sera une opportunité aux remplaçants de saisir l'occasion pour jouer et s'illustrer.” Benchikha n’a pas caché sa satisfaction par rapport  à la forme éblouissante qu’affichent certains joueurs pros, ces temps-ci. “Je suis content de voir des éléments comme Boudebouz, Yebda ou encore Ghezzal retrouver peu à peu leur niveau habituel.”

“Face à la République centrafricaine, ce sera un match important mais pas décisif !”

Au sujet du prochain match contre les Centrafricains, Benchikha n’a qu’un seul mot d’ordre : remporter les trois points de la victoire. “Je reconnais que la mission ne s’annonce guère facile, mais nous allons faire le maximum pour revenir avec le gain du match. Ce sera un match important mais pas décisif”, affirme-t-il. Et d’ajouter : “J’ai passé en revue la prestation des Centrafricains devant le Maroc et je peux vous dire qu’ils sont très forts !”

À la question de savoir quelle sera la stratégie que prônera Benchikha face à la République centrafricaine, ce dernier affirme que son seul ennemi est le temps. “Ce n’est pas toujours évident de préparer un match en espace de quatre jours seulement. Le temps est mon seul ennemi pour le moment. En tout cas, je peux vous dire que le joueur le plus en forme jouera cette rencontre. De toute façon, je ne peux pas imposer des choses théoriquement. La stratégie sera adoptée en fonction des aptitudes du groupe”, dira Benchikha.

Source: Journal Liberte