Chaouchi, Belkalem, Hadj Aissa et Lamouchia regagnent les rangs des Verts

Du coté des nationaux, c’est plutôt la joie, car, le nouveau sélectionneur par intérim, Abdelhaq Benchikha, préfère redonner leur chance aux joueurs locaux écartés par Saâdane, comme Chaouchi et Hadj Aissa et Belkalem.

 

Le départ du sélectionneur national, Rabah Saâdane, ne fait pas que des malheureux. Au contraire, du coté des joueurs, c’est « l’effervescence » : Mansouri a tiré à boulets rouges sur le sélectionneur national, le qualifiant d’incompétent, et s’étonnant des raisons qui ont poussé la FAF à le maintenir en poste malgré ses piètres résultats. Du coté des nationaux, c’est plutôt la joie, car, le nouveau sélectionneur par intérim, Abdelhaq Benchikha, préfère redonner leur chance aux joueurs locaux écartés par Saâdane, comme Chaouchi et Hadj Aissa et Belkalem. De son coté Lamouchia, qui a été écarté de l’équipe nationale, après sa prise de bec avec Saâdane, pourrait tout aussi bien regagner les rangs des Verts, toutefois, il devrait selon nos sources, faire amande honorable et présenter ses excuses à la FAF.

La démission de Rabah Saâdane fait de nouveau parler certains joueurs écartés, et qui ne cachaient pas le peu d’estime qu’ils lui vouaient. Ainsi, des anciens joueurs ne se cachent plus pour le déclamer ouvertement et remettre en cause ses compétences d’entraîneur. Par exemple, Faouzi Mansouri, estime que maintenir Saâdane avait été une grave erreur. « Je crois que c’était une démission forcée. Saâdane n’a pas pu résister à la forte pression du public et à la colère de la rue. Les insultes et les critiques qu’il a essuyées contre le Gabon d’abord et la Tanzanie par la suite, et même bien avant, l’ont poussé à quitter le navire. Maintenant, je crois qu’il faut se demander pourquoi et comment on avait décidé de lui prolonger son contrat, sachant qu’il n’était pas l’homme de la situation », a-t-il affirmé à qui voulait l’entendre.

Source: ECHOROUKONLINE

Commentaires

0 #1 Guest 08-09-2010 12:54
Pour que des joueurs soient rappellés il faut qu'un coach soit en fonction et qu'il veut bien d'eux. Or on n'a pas encore d'entraineur. C'est une campagne médiatique pour mettre de la pression afin de réinteger des voyous comme Chaouchi et Lemmouchia.

Les commentaires sont fermés.