Un policier voyou

Tarek Foura, le fils d’un de nos collègues, venu du Canada pour soutenir l'équipe d'Algérie, se souviendra longtemps de ce qu'il a enduré en fin de match.

Après le second but égyptien, un voyou égyptien lui a tailladé sa frêle poitrine à l'aide d'un objet contondant. Le voyou n'avait aucune raison d'agresser le jeune gosse qui était pourtant au milieu des journalistes algériens.

Le voyou du Caire serait un policier égyptien qui est venu se positionner dans la tribune réservée aux journalistes. Sa fuite a été protégée par des policiers égyptiens, alors que des confrères l'avaient placardé contre un mur de la tribune et attendaient l'arrivée des policiers pour l'embarquer.

Quelques instants plus tard, le voyou est réapparu au milieu des journalistes égyptiens pour narguer les Algériens, sûr de lui et de la présence des policiers en service qui ont protégé sa fuite.

Ainsi va le football au pays des Pharaons.

Source: El Watan - Edition du dimanche 15 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.