Raouraoua : «Quelle amitié reste-t-il avec l’Egypte après tout ce qui s’est passé ?»

Il ne décolère pas, le président de la Fédération, M. Mohamed Raouraoua, ruminait encore hier soir sa colère. Non pas parce qu’il était déçu par le résultat du match, mais plutôt par le traitement qui a été réservé à la délégation algérienne depuis son arrivée au Caire.«De quelles relations fraternelles avec l’Egypte me parle-t-on, alors que les responsables de ce pays ont tout fait pour nous humilier. Ils sont allés jusqu’à nous enfermer avec l’arbitre et les commissaires dans le vestiaire.

 

Ils ont utilisé tous les stratagèmes pour nous faire perdre le match. Le commissaire au match a tout rédigé dans son rapport. Ils nous ont agressé à notre arrivée. Le résultat final est logique à mon sens eu égard à tout ce que nous avons vécu ici depuis notre arrivée. C’est pour cela que j’ai refusé de m’asseoir aux côtés de Zaher. Il n’y a plus d’amitié qui tienne lorsque l’honneur de l’Algérie est terni de la sorte.»

«Ils ont fait usage de fumigènes, la FIFA doit sévir»
«On a tout fait pour nous déstabiliser depuis notre arrivée au Caire. Les fumigènes que la FIFA a pourtant interdits ont été utilisés dans les tribunes. Nous attendons de connaître les mesures que prendra la FIFA, car les règlements sont clairs à ce sujet.»

«Le Soudan est un pays accueillant, contrairement à l’Egypte»
«On ne désespère pas. On a perdu certes un match, mais pas la qualification. On ira au Soudan avec la ferme intention de gagner le match. Le contexte ne sera pas du tout le même. Là-bas, il n’y aura pas de comité d’accueil pour nous agresser. Le Soudan est un pays accueillant, contrairement à l’Egypte.»

Source: Le Buteur

Commentaires

0 #1 Guest 15-11-2009 00:00
Bonjour,

Je ne suis pas du tout une amatrice du foot! mais pourquoi le match n'a pas été reporté ou joué dans un autre pays suite à l'agréssion des joureurs algériens.

Mina

Les commentaires sont fermés.