#HirakMontréal: Le torchon brûle?

Il ne peut pas y avoir de reprise du Hirak en Algérie pour cause de Covid-19 et le confinement mis en place. Une continuité depuis fin mars 2020 sous forme de Hirak 2.0, ou Hirak Virtuel.

En lisant les medias sociaux, on sent le mécontentement de certains pour la reprise, ou la non reprise des rassemblements les samedis et les dimanches.

A cause du confinement, des étudiants algeriens, et des tourises bloqués, une association a été créée "Solidarité Binatna Garanegh", elle existait quelques semaines avant le confinement, mais après ça, elle a vu cette nécéssité de participer à l'élan de solidarité, pour les étudiants bloqués, ainsi avec ce qui se passait en Algérie, manque de materiel médical, manque de blouses, manque de masques ou bavettes. A noter que le groupe de cette OBNL sont tous des hirakistes.

Cette OBNL a organisé plusieurs appels de soutien, vous pouvez voir le tout sur leur site web https://solidaritebinatna.ca. L'opération "Donnez pour l'Algérie" a eu un grand echo, et a permis d'amasser une grosse somem d'argent.

Donc, pour remercier les bénévoles, ils ont offert des médailles souvenirs à tout les donateurs. C'était une action pour promouvoir l'action de donation.

Bref, comme mentionné dans le titre, on sentait dans les discours du dimanche qu'il y a vraiment une cassure quelque part. Cette OBNL voulait en profiter du dimanche avec le rassemblement, de distribuer ces souvenirs à la fin de la manifestation.

En écoutant bien le discours de ce dimanche, on sentait bien qu'ils n'étaient pas les bienvenues.

En premier, un des organisateurs bénévole demande aux autres organisations d'actions hirakistes de ne pas se mélanger à leur rassemblement.

Ce qu'on comprend donc, qu'il y a des organisateurs du Hirak à Montréal qui sont devenus propriétaire de la manifestation du dimanche.

Le participant suivant a bien noté ce malaise, son discours portait plus sur la liberté d'expression, il ne veut pas des gens qui excluent d'autres visions du hirak: "L'Algérie est à tout le monde", disait-il.

Plus tard, la libre expression a porté après sur la démocratie.

Ceci démontre qu'il y a un malaise sur les organisateurs bénévoles, on ne voit plus les hirakistes d'avant le confinement.

Initialement, le mouvement hirakiste à l'étranger devrait être le porte drapeau de ce qui se passe en Algérie.






 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir