Citoyens Canadiens d'origine de pays musulman: Vous n'êtes pas les bienvenues chez Danny!

Depuis le décret anti-immigration de Daniel Trump, les musulmans ont maille à entrer aux États-Unis d'Amérique. Qu'ils soit touristes, résidants avec carte verte, où même citoyens de religion musulmane, ils risquent de passer des heures dans les bureaux d'immigration.

Au début du décret, mêmes dans certains pays, on refusait des musulmans d'embarquer dans ces avions.

Cinq destins bouleversés par le décret anti-immigration de Donald Trump (http://www.20minutes.fr/monde/2007099-20170201-cinq-destins-bouleverses-decret-anti-immigration-donald-trump)

Un père ne pourra pas rencontrer sa fille

Cela fait plus de deux ans que Nimo Hashi attend d’être réunie avec son mari. Accueillie à Salt Lake City en 2015, cette réfugiée somalienne devait enfin être rejointe par son époux, qui n’a encore jamais vu leur fille de 2 ans, Taslim. Mais la Somalie est sur la liste des sept pays concernés par le décret, avec une immigration bloquée pour trois mois. Et à moins que Donald Trump soit désavoué par les tribunaux ou le Congrès, il a le pouvoir pour renouveler son texte autant de fois qu’il l’estime nécessaire

Un enfant de 5 ans menotté

Selon CNN, l’enfant – qui est un citoyen américain – a été séparé de sa mère, menotté et détenu pendant cinq heures à l’aéroport Dulles de Washington. La réponse du porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer ? « Supposer qu’une personne ne représente pas une menace juste à cause de son âge ou de son sexe serait une erreur. » L’enfant a finalement été admis et a été réuni avec sa famille.

L’opération d’une fillette syrienne annulée

Sham Aldaher est née avec un seul œil et le visage déformé. Elle devait venir aux Etats-Unis avec sa famille pour subir une opération chirurgicale complexe, mercredi prochain, raconte le New York Times. Mais parce que le décret de Trump bloque l’accueil des réfugiés syriens indéfiniment, la procédure a été annulée, et sa famille espère désormais que des hôpitaux européens pourront l’accueillir. Comme elle, un nombre difficile à mesurer de réfugiés « médicaux » se retrouvent naufragés, et certains pourraient mourir, faute de traitement, comme un petit garçon soudanais d’un an victime d’un cancer. Le Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU estime que 20.000 personnes en conditions précaires seront affectées par le décret de Trump.

Un médecin de Chicago bloqué aux Emirats arabes unis

Amer al Homssi termine son internat de médecine à Chicago. Alors qu’il voyageait aux Emirats arabes unis, où il s’est marié, il n’a pas pu monter à bord de son vol retour. Dans son recours judiciaire, il affirme qu’il a été bloqué par des agents américains des services de l’immigration après que ces derniers ont trouvé une app de prière sur son téléphone. Il explique à The Independent que si son visa américain n’est pas renouvelé, il pourrait être expulsé vers la Syrie, son pays d’origine, où il n’a jamais vécu. Son passeport emirati est en effet lié à sa position d’étudiant aux Etats-Unis.

Une survivante de Daesh séparée de son mari

Dallal (prénom modifié) a échappé de justesse à Daesh quand les forces djihadistes sont arrivées dans sa ville de Sinjar, en Irak. Son mari, qui travaillait comme traducteur pour l’armée américaine, a obtenu l’asile politique aux Etats-Unis en 2016. Elle devait le rejoindre le week-end dernier. Elle était tout près de son « rêve ». Elle témoigne sur CNN : « J’allais monter à bord de l’avion quand ils ont appelé mon nom. Je me suis mise à pleurer. Pourquoi, pourquoi moi ? »

Source: 20 Minutes - 1 fevrier 2017

 

Quelques cas de Canadiens refoulés à la frontière.

Mme Fabwa Alaoui: Elle vit au Canada depuis 22 ans, s'est vue refuser l'accès au terme, dit-elle, d'un interrogatoire serré mené par des douaniers qui aura duré quatre heures.
Ils lui ont demandé le pays d'origine, sa religion, le nom de la mosquée qu'elle fréquente, l'imam, ainsi c'est quoi le discours qu'on leur dit à la mosquée.
Aussi, on lui a demandéson code d'accès à son téléphone cellulaire.
Au final, on lui a refusé l'accès, tout comme à sa cousine et ses deux enfants. Pour Mme Alaoui, les raisons évoquées par les douaniers pour lui refuser l'accès ne sont pas claires, mais elle estime avoir été victime de discrimination de leur part basée sur ses croyances religieuses.

http://www.tvanouvelles.ca/2017/02/07/exclusif--une-famille-musulmane-canadienne-refusee-dentree-aux-etats-unis

M. Yassine Aber: Après plus de cinq heures d’attente à la frontière, un étudiant-athlète du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, Yassine Aber, s’est vu refuser son entrée aux États-Unis pour participer à une compétition avec son équipe jeudi. Les autorités ont informé le Québécois, dont les parents sont d’origine marocaine, qu’il n’avait pas les papiers requis.
Etant né au Canada, les questions sont reportés sur ses parents.
Les agents américains ont confisqué le téléphone cellulaire du Québécois durant tout l’interrogatoire.

http://www.tvanouvelles.ca/2017/02/10/un-athlete-quebecois-est-refoule-a-la-frontiere

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir