Un Angevin reçoit un prix d'enseignement : Prix du Premier ministre du Canada pour l'excellence dans l'enseignement

Parmi les lauréats des Prix du Premier ministre du Canada pour l'excellence dans l'enseignement de cette année figure le nom d'Ahmed Bensaada. L'Angevin a reçu un certificat d'honneur pour avoir insufflé à ses élèves le goût d'apprendre, tout en les aidant à exceller et à se bâtir un avenir prometteur.

M. Bensaada est professeur à l'école secondaire La Dauversière, de la Commission scolaire de Montréal. Il y enseigne les sciences physiques et les technologies de l'information à des élèves de quatrième et cinquième secondaire. Son travail le passionne et il ne compte pas les heures pour venir en aide à ses élèves.

En 2000, il a créé un site Internet, Science animée, destiné à l'enseignement et la promotion des sciences. Les élèves créent et tiennent à jour des projets scientifiques à l'intention de leurs camarades de classe, enseignants et administrateurs. Jusqu'à maintenant, plus de 1700 élèves, 58 classes, 15 enseignants, sept écoles et deux pays ont navigué sur le site.

Les méthodes d'enseignement de M. Bensaada sont innovatrices et ont fait leurs preuves à plus d'une reprise. Il se dévoue entièrement à l'enseignement. Le projet Science animée a été présenté dans un grand nombre d'expositions internationales de l'enseignement, dont l'Académie de Versailles et le Centre d'expertise pédagogique. En 2005, son auteur a participé à une conférence à Hanoi, au Vietnam, où il a présenté à de nombreux professeurs et enseignants ses divers projets et réalisations. Certains de ses travaux ont été publiés dans une variété de journaux sur l'enseignement et les sciences. Il a aussi agi à titre de conseiller pédagogique auprès d'une équipe de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal afin de témoigner de la réalisation de son projet Québec-Vietnam.

À l'image de leur professeur, les élèves de M. Bensaada s'illustrent régulièrement dans divers concours. Ils ont remporté 28 prix et bourses d'étude au Festival des sciences de la Commission scolaire de Montréal.

« Dans le cours de sciences, notre apprentissage ne se limite pas simplement à la matière sur laquelle nous serons interrogés. En fait, nous analysons, décomposons et étudions la matière autrement que par la lecture du manuel grâce aux méthodes d'enseignement propres à M. Bensaada. Il nous incite à explorer la science de notre propre initiative. L'utilisation fréquente des ordinateurs nous aide à aller plus loin dans nos études par le biais de la recherche », de souligner l'un de ses élèves.

« Quand les jeunes ont des étincelles dans les yeux, je peux alors dire mission accomplie. C'est ce qui est très valorisant pour moi », avoue le docteur en physique.

L'existence même d'un prix pour récompenser le travail des enseignants est formidable, selon l'Angevin. Celui-ci estime que plusieurs initiatives mises en place par des enseignants passent trop souvent inaperçues. Le travail fait par les professeurs pour préparer les jeunes de demain n'est pas toujours reconnu à sa juste valeur, mais il préfère ne pas trop s'en faire avec cela et se consacrer à sa mission première, enseigner.

Des projets pour le futur ? « Ce n'est pas ça qui manque. J'ai toujours mille et une idées en tête, mais il est trop tôt pour m'avancer », de conclure l'enseignant.

(Photo : Patrick Deschamps)

Source: http://www.leregionalestdemontreal.com/article-70283-Un-Angevin-recoit-un-prix-denseignement.html

Les commentaires sont fermés.