Les Canadiens d’origine algérienne décidés à traquer l'argent de la corruption

Après dix semaines d'un mouvement de contestation sans précédent en Algérie, les manifestants maintiennent la pression. Au Canada, la communauté algérienne fait écho à la population sortie dans la rue en Algérie pour demander le départ de ce qui reste du pouvoir de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika (Nouvelle fenêtre). Les Canadiens d'origine algérienne s'adressent aux autorités du pays d'accueil pour qu'elles fassent barrage à l'argent de la corruption.

Un collectif, né des rencontres citoyennes qui ont lieu tous les dimanches à Montréal au terme des rassemblements, fait de la lutte contre les transferts illicites des capitaux par le pouvoir corrompu sa priorité. Ses membres, regroupés en neuf comités, préfèrent parler de forum et ne veulent pas être identifiés comme membres d'une association.

Cette démarche est « en phase avec ce que demande le peuple qui est sorti en Algérie », explique Rabah Hammachin, l'un des initiateurs de ces rencontres qui ont commencé avec 25 personnes et regroupent désormais « une centaine de participants qui discutent et pensent l’Algérie de demain ».

 

Un comité, né des rencontres citoyennes qui ont lieu chaque dimanche après la manifestation, fait de la surveillance des capitaux une priorité.
Photo : Radio-Canada / Karim Ouadia

Ces rencontres citoyennes sont qualifiées de « franc succès » par Amel Bouazza, une entrepreneure qui a animé les premiers rendez-vous. L’idée de dénoncer les « transferts de capitaux vers le Canada » figure en tête de liste des sujets en débat.

Il y est également question de « sensibiliser les leaders d’opinion et les médias à la cause des Algériens ».

Lire la suite sur ...https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1166652/canadiens-origine-algerienne-ciblent-argent-corruption

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir