Élection parlementaire au Canada: Un Algérien candidat

Les médias l’avaient présenté comme l’homme qui a sauvé la vie à Jacques Chirac en juillet 2002, lors de l’attentat qui visait le Président français à l’occasion de la fête nationale française. Il s’agit de Mohamed Challali, ce professeur de technologie de l’information, enseignant dans une haute école de la Colombie britannique (extrême-ouest du Canada). Il vient d’être choisi candidat du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) pour les élections parlementaires de mai prochain. L’Algéro-Canadien, qui vit actuellement au Canada, représentera donc le NPD pour la circonscription de Surrey-White Rock, à 30 km au sud la ville de Vancouver. Il s’agit, bien entendu, d’élections provinciales qui seront tenues dans cette province de la côte atlantique. Le NPD, sous lequel se présentera Challali, est le prolongement d’une formation politique portant le même nom, activant aussi au niveau fédéral canadien. Ce parti est connu pour être membre actif de l’Internationale socialiste à côté du FFS algérien et du PSF français. Lors des dernières élections nationales canadiennes, le NPD Fédéral avait choisi, pour la circonscription Outremont, le professeur Omar Actouf, maître de conférences au niveau d’un institut supérieur du commerce à Montréal. Ayant pu se classer grâce à un score appréciable, M. Actouf avait, malheureusement, fini par perdre sa deuxième course électorale, après un premier essai au niveau de la province du Québec. Enfin, il est à noter que le Canada est une confédération à régime parlementaire et interparlementaire.