Les Algériens établis en Amérique du Nord ont commencé à voter. Début timide du vote au Canada

Nos ressortissants, installés en Amérique du Nord, ont commencé à voter samedi. Au Canada, les autorités consulaires ont mis tous les moyens pour que tout soit prêt le jour J. “Tous les moyens matériels et humains sont mobilisés au consulat général pour permettre aux ressortissants de s’acquitter de leur devoir dans les meilleures conditions”, affirme un communiqué du consulat général d’Algérie à Montréal, dans les locaux duquel deux bureaux de vote ont été installés.

La stratégie canado-américaine du parti de Amara Benyounes.

Si tous les « grands » partis ont délaissé les électeurs algériens des Etats-Unis et du Canada au profit de ceux, plus nombreux, de l’Europe, le candidat tête de liste du parti de Amara Benyounes, le Mouvement populaire algérien (MPA), le Dr Fawzi Bendimerad ne veut pas passer à côté de cette « masse électorale» qui lui est offerte sur un plateau en or.

Montréal : Le candidat du RND veut augmenter le prix du passeport

Si les candidats aux législatives du 10 mai rivalisent en promesses qui n'engagent que ceux qui y croient, le candidat du Rassemblement national démocratique (RND) dans la zone 4 (Europe hors France, Canada, Etats-Unis et le reste des Amériques) aura eu le mérite et le courage de ramer à contre-courant.Ainsi, Abdelaziz Lagha, le suppléant Montréalais de la liste du RND, propose d'augmenter les frais du passeport pour les Algériens résidents à l'étranger afin de financer une caisse qui permettra un rapatriemet gratuit des corps en cas décès.

Jamila Louahed , la candidate de l’UFDS à Bruxelles, à « Liberté » : « Si les élections sont truquées je ne pense pas qu’avoir des observateurs résoudra l’affaire ! »

Jamila Louahed, vous êtes l’un des cadres dirigeants de la célèbre société GlaxoSmithKline en Belgique, pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections législatives algériennes sur la liste de l’Union des Forces Démocratiques et Sociales (UFDS) ?

Pourquoi les Algériens du Canada ne voteront pas. Une loi de 2008 interdit que le pays soit une circonscription électorale

Dans un document portant sur la politique du gouvernement du Canada sur les élections et les circonscriptions électorales étrangères, il est clairement indiqué que “le Canada s’oppose à ce que des gouvernements étrangers, en vertu de leurs lois électorales nationales, décident unilatéralement d’inclure le Canada dans leurs circonscriptions électorales”.