20ième anniversaire 05/05 dans

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Jours

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Heures

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Minutes

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Seconds

Brahami Yacine: Céramiste, peintre

Yacine est natif d’Alger, vit et travaille à Montréal.  Après des études d’arts à l’école supérieure des beaux arts d’Alger, en 1981, il obtient une bourse en Espagne pour aller se spécialiser dans le domaine de la céramique artistique et contemporaine. Après cette longue formation qui dura six années, il retourne en Algérie, créa son propre atelier de production et de formation de céramique.

En 1991, il intégra l’école supérieure des beaux d’Alger pour y enseigner et travailler en parallèle dans son atelier installé à Alger.
En 2001, il immigra au Canada, il s’installa à Montréal avec son épouse et ses deux petits enfants.
Les expériences acquises en Algérie et en Espagne lui ont permis tout de suite de rentrer dans le marché du travail québécois. Il intégra facilement le monde associatif et le réseau des artistes québécois et multiethnique de Montréal. Il participe régulièrement aux différentes expositions de peinture et de céramique au Québec et au Canada.
Yacine est membre fondateur et président de l’association des artistes algéro canadiens : L’DJIR.
Membre du Levant, regroupement des artistes peintres et sculpteurs du Proche Orient et du Maghreb, on lui décerna plusieurs médailles d’or et le prix d’excellence de la meilleure création de l’année 2004.
Membre du collectif des artistes : l’âme –art du Mile End de Montréal ou il est responsable du comité de sélection des nouveaux membres (études de dossiers artistique). En 2006, il fait la projection du film : « Libres signes », film réalisé par Samuel Torello sur un texte de Mehana Amrani qui décrit avec poésie les œuvres de peinture et de céramique de Yacine.
Malgré sa longue expérience en éducation et d’artiste, Yacine retourna aux études et réussit à obtenir son brevet d’enseignement en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Présentement, en tant que spécialiste en arts, il enseigne les arts plastiques dans l’école publique québécoise les niveaux du primaire et du secondaire.
Possède un espace atelier de création sur l’avenue du Parc.
Concepteur et réalisateur de projets en arts plastiques sur tous les supports, une polyvalence de tous les domaines de la peinture, du design intérieur, de l’artisanat, un créateur de formes associées souvent à un art abstrait et traditionnel, s’inspire sur tous les courants d’art à la fois afin de réaliser des œuvres authentiques et originales. Yacine est venu à Montréal avec l’idée de partager cette longue expérience dans le domaine de l’exploitation d’un art voué aux échanges, de la création et à la recherche. De l’expérience sur le modèle du multiculturalisme, Yacine en connaît suffisamment. Parlant parfaitement l’espagnol, appris l’anglais à Montréal dans un milieu anglophone que Yacine dès son arrivée le découvre très vite, maîtrise aussi la langue de Molière, l’arabe, écrit et comprend le Tifinagh(le berbère) sans jamais le parler.
Dans la période d’été, il organise des démonstrations et expositions de céramique sur la peinture emmaillée des tuiles à l’ancienne s’inspirant des motifs à décor floral et architectural des maisons, palais et demeures d’Alger et de Tunis. Une tradition qu’il veut créer à Montréal pour les algériens qui gardent de la nostalgie et aux québécois et canadiens qui souhaitent connaître les richesses de cette céramique existante encore dans des maisons qui sont sobres de l’extérieur mais richement décorées à l’intérieur. Un charme architectural unique dans le Maghreb qui est à partager et à faire connaître aux autres communautés.
Il projette ouvrir sa propre école d’art expérimental ou on verrai toutes les cultures se mélangeaient et s’affrontaient. Une école ou on donnerai des séminaires pratiques ouverts à chaque artiste amateur ou professionnel l’occasion d’expérimenter un art contemporain québécois à notation multiethnique et multiculturelle.

Démarche artistique – Peinture et Céramique
Retrouver l’état d’esprit qui animait les civilisations anciennes dans leur quête du sacré lorsqu’ils exprimaient par le dessin les formes et les couleurs pour nous transmettre leur vision du monde artistique, social et mystique.
Les formes de l’art géométrique arabe, lettres calligraphiées, motifs à décor floral et architectural m’inspire pour les réutiliser à des fins d’un art abstrait.
Partant souvent d’un détail, un motif d’une composition de céramique ancienne choisie, qui est déjà stylisée par les mains d’un artiste perse, ou un artiste calligraphe arabe, tifinagh (berbère), qui m’inspire et crée en moi des émotions pour enfin les transcrire dans un langage dit : de la fragmentation. Un aboutissement vers une synthèse de l’image sans trop la détruire.
« Un symbole, il ne faut jamais le creuser à fond sinon on risque de le détruire », disait Kateb Yacine.
Mes sujets, comme l’auto portrait : l’homme et son mystique, ¼ de motif, calligraphie sont des exemples d’œuvres de création de la céramique contemporaine. Chercher une similitude entre les formes naturelles et l’art géométrique arabo andalou (Cosmologie oeuvre en céramique) est aussi un autre exemple d’œuvre ou la mathématique est présente par l’esprit d’abstraction, le goût de l’exactitude et la poésie un peu mystique, une forme qui transcende tout simplement l’espace plan qu’elle visite en y manifestant une impalpable troisième dimension : c’est sous forme d’entrelacs qu’elle continuera de courir, toute de blanc vêtue.

Yacine Brahami Céramiste, peintre - Enseignant spécialiste en arts.
Tel : 514 251 0378 et 514-271-3383
www.ame-art.com - www.udaac.com - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les commentaires sont fermés.