20ième anniversaire 05/05 dans

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Jours

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Heures

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Minutes

Your browser does not support the HTML5 canvas tag.

0

Seconds

Un dépouillement à saveur d’un couscous signé Camellia.

Dans le développement qui suit, et qui n’est guère une digression, je vais vous relater l’histoire du chiffre huit (8) dans le processus électoral à Montréal.



Ainsi, dans la bible, le 666 représente le chiffre de la bête.  Ce chiffre a son contraste, il s’agit du 888, le chiffre de Jésus.

Dans l’interprétation de la symbolique des chiffres, le huit (8) représente la transformation en harmonie.  Quand un chiffre se répète plus d’une fois, comme le cas du chiffre 888, l’analyse doit passer par l’exposition et l’interprétation du chiffre trois (3) qui signifie en général la totalité d’un accomplissement partiel, alors que c’est le chiffre quatre (4) qui représente la complétude, l’aboutissement ou le retour à l’unité.  On aurait souhaité rêver d’un 8888.

Toutefois, on ne peut que dire que les 888 électeurs algériens ont participé à une transformation en harmonie partielle au changement. Je ne peux que dire aussi, et là scientifiquement parlant, que le rapport du 888 sur le nombre des algériens inscrits sur la liste électorale du consulat algérien à Montréal (10617) donne par miracle le taux de 8.36%.  Une transformation en harmonie partielle dépourvue d’une clé de succès, car le chiffre six (6) représente une clef de la serrure.

Émotionnellement parlant et sans se compliquer la vie, le 888 représente aussi la gratuité, le free, le binx, le gratos ou le sans frais.

Au bureau du scrutin du consulat général d’Algérie à Montréal, le candidat anonyme (bulletin blanc) est sorti gagnant.  Il a raflé 175 voix des 888 exprimés.  Dans ces 175 voix, il y avait des enveloppes vides, des enveloppes contenant plusieurs bulletins et il y avait même contenant la photo de l’Émir Abdelkader et une autre, une copie du recto de la carte consulaire.

Le parti de mon ami Saïd Chohra s’est classé deuxième avec 127 voix.  Comme le candidat anonyme n’a pas répondu présent à l’appel du président du scrutin, mon ami a été déclaré gagnant des élections montréalaises.  Rappelons-le qu’en 2007, le FLN de Saïd Chohra s’est classé premier, à Montréal, avec plus de 900 voix.

J’ai découvert que le climat dans lequel s’est déroulé le dépouillement était très serein et placide.  Une ambiance de fraternité et de collégialité a pris le dessus.  Le secret résidait dans la présence des belles donzelles algériennes et du couscous à la viande accompagné de la belle pastèque et du thé vert à la menthe.

Mes salutations aux candidats et surtout à la représentante du candidat autrefois, indépendant, jadis FLN, naguère Alkarama et présentement en chômage.

 

Commentaires

0 #4 anonyme 24-05-2012 16:15
J'aime le proverbe "atili lfahem allah la qta".
Il faut guérir de cette maladie de diplômite. Il faut, certes, un minimum de bagages pour comprendre certains sujets mais un élu est avant tout engagement envers ses électeurs.
0 #3 Benchoubane 22-05-2012 19:53
Ce candidat élu, que vous traitez d 'illettré et de bouffon de Said Chohra a pu faire sa place et se faire apprécier par les ressortissants algériens, ici a Montréal. Il y a un proverbe algérien que ma grand mère me disait toujours' Allahouma atithouli fahem ouela kari. Qu'est ce qu'ils ont fait tous ces intellectuels bourrés de diplômes, avec tout mon respect a certains, pour notre nation, que de se remplir les poches. Par notre éducation, nos principes et nos valeurs, on nous a toujours appris a respecter les personnes si on veut se faire respecter. Donnons la chance a ce Said Chohra, une nouvelle génération, jeune,diplomate et efficace, en espérant qu'il fera la continuité de ce qui a été construit depuis l’indépendance de note chère Algérie et de remédier avec sagesse et motivation aux problèmes quotidiens qui minent la vie de chaque Algériens. Travaillons tous ensemble pour une Algérie unie et sereine.
0 #2 Abdallah Boucetta 12-05-2012 19:31
je m'étonne free de lire que tu parle de qualifications et d'éducation, a tu déjà vu ces critères respectés en Algérie? excuse moi j'ai aimé ton commentaire sauf que c'est l'habitude ya rajel, moi ce que je sais c'est que le député de ma région est la depuis 1962, donc son père qui ètait Bachagha lui a cédé la place point final, quant aux nouveaux tiens toi bien debout et prend un anxiolytique si tu en a , je connais un sénateur qui n'a jamais été a l'école et pire encore il .tait berger a wled mhena, je connais deux députés qui ont je pense le CE1 ou le CE ZÉRO selon les anciennes appellations, un autre sénateur est allé en Argentine pour une réunion inter parlementaire il a acheté 58 paires de chaussures qu'il a vendu a un trabendiste que je connais personnellement, les histoires sont longues et qui ressemblent au cauchemar alors estimons nous heureux si l'Algérie est encore debout, enfin dans le coma mais debout, une seule chose positive dans ce scrutin, l'alliance verte qui est composée d'islamistes(ceux qui utilisent la religion a des fins personnelles) a eu une gifle et elle la mérite bien, d'autre part un autre point positif qu'on va sentir après, l'Émir du Qatar doit être déçu en TABARNAK lui qui a pensé que c'est les islamistes qui vont gagné, donc enfin on a eu un carnaval fi dechra version béta, attendons la version finale
0 #1 free algerian 12-05-2012 14:29
Comment un illettré comme ce bouffon de Said chohra qui vit même pas ici peut représenter une communauté algérienne pleine des gens intellectuels . Voilà ce que je peux nommer , le singe qui est roi dans l'absence du lion .
J'aurai plus aimé que ce candidat blanc ( enveloppe vide ) gagnera les élections qu'un abrutit sans niveau .

Les commentaires sont fermés.