Windows 7 se vend comme des pains chauds

Depuis la semaine dernière, les Canadiens, les Américains et les Japonais peuvent précommander la prochaine mouture de Windows, Windows 7. Dès la mise en ligne des offres, Windows 7 s'est hissé aux premières places du palmarès des meilleurs vendeurs.

Il semble que les bas prix aient attiré les consommateurs: la mise à jour pour l'édition familiale de Windows 7, compatible avec toutes les versions précédentes, est offerte pour un temps limité et à une quantité limitée à 65$. La mise à jour vers la version professionnelle, quant à elle, est offerte à 125$, alors que la mise à jour pour la version «Ultimate» est offerte à 280$. La version familiale s'est logée en première place du palmarès, la version professionnelle en deuxième place du catalogue de logiciels et la version «ultimate» s'est quant à elle retrouvée en quatrième place.

Les consommateurs qui ont acheté ou qui achèteront une copie de Windows Vista ou un ordinateur équipé de Windows Vista chez des détaillants ou fabricants sélectionnés à compter du 26 juin recevront à partir du 22 octobre une mise à jour gratuite vers Windows 7. Rappelons qu'une promotion similaire au lancement de Windows Vista avait fait couler beaucoup d'encre: plusieurs ordinateurs «prêts pour Windows Vista» avaient été vendus avec Windows XP et la promesse d'une mise à jour de Vista dès sa sortie. Toutefois, les spécifications du système d'exploitation avaient changé en cours de route et certains ordinateurs «prêts pour Windows Vista» ne l'étaient plus.

La promotion sur la mise à jour gratuite est limitée à 25 ordinateurs par adresse; les entreprises qui souhaitent passer à Windows 7 devront donc attendre la sortie officielle du système d'exploitation pour se le procurer.