Noureddine Kourichi, ancien international: «J'ai toujours voulu m'impliquer dans le foot algérien»

Kourichi fera désormais partie d'un nouveau staff qui aura pour double mission de qualifier les Verts à la CAN 2013 et surtout, de prendre part au Mondial 2014, prévu au Brésil.

Lors du dernier entretien qu'il avait accordé à L'Expression dans l'édition du 12 août 2010, l'ex-international des Verts durant les années 80, Noureddine Kourichi, avait déjà à l'époque, exprimé son désir réel et profond de faire partie un jour du staff technique national.

Un voeu sincère qui émanait il y a quelques mois, d'un homme respecté par tout le monde, que ce soit ici en Algérie ou en France.

C'est d'ailleurs, lorsqu'il portait les couleurs du club des Girondins de Bordeaux, que l'ex-défenseur central de l'EN, avait croisé une première fois sur les terrains, le désormais nouveau sélectionneur des Verts.

Vahid Halilhodzic qui était en effet l'attaquant attitré des Canaris du fameux FC Nantes, avait plusieurs fois eu comme adversaire direct le solide arrière central des Verts, et meilleur défenseur à son poste durant plusieurs années.

Aujourd'hui, alors que l'Equipe nationale est de nouveau à la recherche d'un nouvel élan, le destin semble avoir enfin permis à Noureddine Kourichi de se voir confier dans les jours à venir, une mission à la tête de l'EN, aux côtés d'un entraîneur de la trempe du Franco-Bosniaque Halilhodzic.

Noureddine Kourichi qui nous avait surtout confié sans aucune hésitation de sa part, sa profonde conviction d'apporter quelque chose de nouveau à ce foot algérien vis-à-vis duquel il se sentait toujours concerné.

L'homme en question qui avait pris part avec l'EN au Mondial 82, puis celui de 86 en terre mexicaine, était longtemps resté dans l'ombre, et n'avait surtout presque jamais été médiatisé.
Connu pour sa modestie très naturelle, et aussi pour sa riche connaissance du football, Noureddine Kourichi fait partie aujourd'hui de beaucoup d'Algériens à la carrière professionnelle irréprochable, marquée pendant longtemps par un dévouement sans faille envers le maillot national. «Je fais partie d'une génération de joueurs qui ont tout donné à l'époque sous les couleurs de l'EN et qui ont surtout montré de quoi sont capables les footballeurs algériens», a-t-il indiqué.

Ces propos tenus par Noureddine Kourichi, au lendemain du dernier Mondial auquel avait pris part notre EN, prouvait déjà à l'époque que selon l'ex-défenseur des Verts, il fallait absolument que l'Algérie redevienne ce qu'elle était durant les années 80. «Il est clair aujourd'hui, que nous sommes tous concernés au plus haut point par l'EN, et j'aspire à mon tour vouloir m'impliquer concrètement un jour dans l'encadrement technique national», a-t-il ajouté. Il est vrai que dans un passé encore récent, Noureddine Kourichi devait en principe faire partie du staff que la FAF, dirigée à l'époque par Hamid Haddadj, avait pensé confier le poste de sélectionneur au Français Alain Giresse avant d'opter finalement pour le Corse Jean- Michel Cavalli.

Aujourd'hui, c'est fait: Noureddine Kourichi fera désormais partie d'un nouveau staff qui aura pour double mission de qualifier les Verts à la CAN 2013 et surtout, de prendre part au Mondial 2014, prévu au Brésil.

Un Noureddine Kourichi qui sera en tous les cas de nouveau sous les feux de la rampe, demain, face à la presse sportive nationale, en compagnie du néo-coach de l'EN, son ami de longue date, Vahid Halilhodzic.


Source: L'Expression

Les commentaires sont fermés.