Passeport biométrique : Chronique d’une pagaille annoncée

La décision des autorités d’augmenter, à partir de janvier 2015, le prix de la taxe perçue pour l’établissement du passeport biométrique (de 2000 DA à 10 000 DA selon le projet de loi de  finances pour 2015) a créé un problème dont se seraient passés les services des daïras  : le nombre de demandeurs a augmenté et les délais se sont allongés.