Une DPJ musulmane, dîtes-vous?

Un article de Lise Ravary, épeurant à l'endroit des musulmans, paru le 19 avril dans le Journal de Montréal a enflammé l'opinion publique.

L'article manifeste la rage de l'auteure contre une photo de M. Gabriel Nadeau Dubois, entouré de belles et élégantes femmes voilées, lors d'un souper-bénéfice d'une association d'aide sociale, issue de la communauté musulmane du Québec.
Ce fut pour l'auteur l'occasion de tirer malhonnêtement et une fois de plus sur la communauté musulmane, attisant encore plus le climat de suspicion et de peur à son endroit.

Choqué de constater que la communauté musulmane continue d'être prise pour cible, lorsqu'il s'agit de règlements de comptes électoraux.

Choqué de constater le haut niveau de déformation et de manipulation dont fait preuve l'article.

Choqué de constater l'effet d'entraînement médiatique, activé par la machine et la vigile de division et de chicane identitaires .

Revenons aux faits:

Le vendredi 14 avril 2017, l'association Défi-lles et des ailes à organisé un souper-bénéfice.

L'association travaille auprès des familles et des enfants pris avec des problèmes de désorganisation sociale, pour les assister, assurer une action de médiation auprès des familles et, pour aider la DPJ, dans la gestion des relations et pour faciliter l'intervention.

L'association fonctionne grâce seulement aux bénévoles. Elle implique essentiellement des femmes et intervient auprès des jeunes en difficulté.

C'est le 2ème souper que l'association organise, pour réunir le minimum de fonds indispensables pour faire face au minimum des besoins: local et accessoires.

À ce souper convivial et très simple, ont été conviées des personnalités publiques, en tant qu'invités d'honneur pour inspirer l'assistance. Et, parmi ces invités: M. Gabriel Nadeau Dubois, nouveau candidat de Gouin, pour représenter Québec Solidaire aux élections partielles prochaines.

Parmi les intervenants, la Présidente de l'association Mme Zaidi Soraya a parlé des enjeux sociaux de la jeunesse et des familles issues de la communauté musulmane au Québec. Avec beaucoup d'émotions, elle a évoqué les nombreux cas de tristes sorts que des jeunes filles et des jeunes garçons subissent.

C'est en parlant du double déchirement à la fois familial et social que ces jeunes subissent, que Mme Zaidi a glissé sous la pression de l'émotion dans l'erreur d'une tournure langagière du style 'DPJ musulmane', en voulant parler de la pertinence d'une intervention adaptée et en appelant les familles de la communauté à s'impliquer davantage comme familles d'accueil.

Qu'une journaliste joue au fou du village, ça demeure de l'ordre du folklore; mais que toutes les médias embarquent et par dessus elles, le gouvernement, ceci frôle le ridicule!

L'aveuglement demeure bien l'ennemi de l'Homme!

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir