Air Algérie desservira Montréal

Air Algérie lancera une liaison aérienne entre Alger et Montréal, cet été. La desserte devait débuter le 15 juin, mais elle a été retardée parce que tous les permis requis n'ont pas encore été obtenus.

Air Algérie lancera une liaison aérienne entre Alger et Montréal, cet été. La desserte devait débuter le 15 juin, mais elle a été retardée parce que tous les permis requis n'ont pas encore été obtenus.

«Toutes les demandes ont été faites au ministère des Transports et le certificat d'opération de compagnie étrangère - le Foreign Airline Operating Certificate - a déjà été émis», indique Patrice Malacort, représentant d'Air Algérie à Montréal. «Nous sommes sur le point d'obtenir la licence d'exploitation de vols réguliers de l'Office des transports du Canada. Lorsqu'elle sera émise, nous pourrons mettre les derniers détails au point et fixer une date de lancement définitive.»

Au ministère canadien du Commerce extérieur, on confirme que le dossier avance. «Il reste quelques détails à régler entre les deux gouvernements, mais les choses vont bon train», dit le porte-parole, Brooke Grantham.

La route sera desservie deux fois par semaine par des Airbus A330-200 de 269 sièges, dont 18 en Première et 40 en classe Affaires. Ce sont d'abord les membres de l'importante communauté algérienne du Québec que cible Air Algérie pour remplir ses sièges. Composée de plus de 50 000 personnes, c'est la plus importante communauté d'expatriés algériens hors de France.

Les communautés originaires du Sud de la Méditerranée et du Moyen-Orient sont également visées. «Nous offrions d'excellentes correspondances vers Tunis, Le Caire, Amman, Beyrouth et certaines destinations du Sud de l'Europe», annonce Patrice Malacort.

«La liaison intéressera également une clientèle de gens d'affaires, puisque SNC Lavalin et plusieurs autres firmes canadiennes travaillent sur d'importants projets en Algérie.» Quant au tourisme, les promoteurs de la nouvelle desserte y songent. Le Sahara algérien et particulièrement Tamanrasset sont devenus des destinations très tendance en France et dans d'autres pays d'Europe de l'Ouest.

«Mais le marché touristique ne sera pas notre objectif prioritaire: nous veillerons d'abord à bien développer les autres segments de clientèles», dit Patrice Malacort.

Ce dernier est président d'Aviajet, une firme qui agit comme «agent général» pour plusieurs compagnies aériennes au Canada, notamment le transporteur belge SN Brussels et la compagnie d'Abou Dhabi, Etihad, qui dessert Toronto.

Air Algérie exploite une flotte de 31 appareils, dont cinq Airbus A330-200. La compagnie dessert 37 destinations internationales et 29 aéroports algériens. La liaison Alger/Montréal constituera sa première desserte transatlantique.

La question d'une liaison entre Alger et Montréal est débattue depuis l'automne dernier dans la communauté algérienne du Québec. Mais la longueur des procédures d'obtention des différents permis requis a contraint les dirigeants de la compagnie, qui avaient déjà affiché les horaires sur le site Web (www.airalgérie.dz), à les retirer.

Les billets Montréal/Alger réservés longtemps à l'avance devraient se détailler 1600 l'aller-retour, en été.

Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20060529/CPVOYAGES/605271212/1016/CPVOYAGES