Le Canada enquêtera sur Sonatrach: L'ex-numéro 2 de SNC-Lavalin y est attendu

Les deux affaires de corruptions concernant Sonatrach et SNC-Lavalin rebondiront prochainement au Canada. D’importantes divulgations sont attendues sur les agissements de l’entreprise canadienne en Algérie durant les dernières années.

La nouveauté proviendrait de la Suisse, où l’ancien numéro deux de SNC-Lavalin, Riadh BenAïssa, détenu depuis plus de deux ans, sera prochainement extrader vers le Canada. C’est ce que révèle une enquête conjointe de Radio-Canada, la Radio Télévision Suisse et CBC, qui indique que l’ancien vice-président de la division construction de SNC Lavalin, « aurait conclu un accord avec la justice suisse ». Une entente qui permettrait ainsi son extradition vers le Canada, où un mandat d’arrêt a été lancé contre lui il y a plus de deux ans.

Le nom de Riadh Benaissa a été cité, il y a plus d’une année, dans l’affaire… Sonatrach. C’était lors d’une enquête conjointe, en février 2013, du quotidien canadien The Globe and Mail et du journal italien Il Sole 24 Ore au sujet d’’éventuelles affaires de corruption entre la compagnie pétrolière algérienne et la société Saipem, filiale du groupe italien ENI. L’enquête qui a suivie l’arrestation du Tuniso-Canadien en Suisse avait permis de faire le lien entre des marchés au « caractère douteux » octroyés par Sonatrach à SNC-Lavalin, dont l’intermédiaire serait Farid Bedjaoui.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir