Omar Aktouf. Professeur de management à HEC, Montréal: «Une impression d’amateurisme politique et économique»

En tant qu’expert algérien vivant à l’étranger, comment appréciez-vous l’évolution et la gestion qui sont faites de l’économie algérienne ces  toutes dernières années ?

Tout d’abord, si vous permettez, j’aimerais dire en préambule, que vos questions m’inspirent une analyse plus en profondeur des phénomènes que vous évoquez, en particulier le fait que, suite à cette dernière «crise» du capitalisme financier mondialisé, nul ne sait plus que faire…

Djemila Benhabib auteur de Ma vie à contre-coran à El Watan: « Ma tête, je la veux libre de tous les tabous »

Djemila Benhabib, l’auteur du livre Ma vie à contre-coran, dont une première publication est parue en 2008 au Québec, maintenant  réédité par les éditions Koukou  de Arezki Aït Larbi et mis sur le marché algérien depuis samedi, est à Alger pour la promotion de son ouvrage. Hier, Djemila Benhabib était à Tizi Ouzou où elle a passé quelques heures à dédicacer son livre, après l’avoir fait dimanche à Alger. Nous avons profité de ce passage dans la capitale algérienne pour poser quelques questions sur la portée de son livre.

Ahmed Bensaâda. Auteur de manuels scolaires au Canada. Le football oui, la culture non ?

Le buzz actuel sur Internet contre la décision de Smaïn Ameziane, commissaire du Sila, d’exclure les éditeurs égyptiens du prochain Salon international du livre, qui débutera le 26 octobre prochain, n’est pas venu ex nihilo. Derrière toute cette campagne, on trouve Ahmed Bensaâda, un Algérien vivant au Canada depuis une vingtaine d’années.

Boussad Berrichi. Enseignant universitaire au Canada: « Mammeri a proposé l’édification d’une nation plurielle »

Enseignant universitaire installé au Canada, Boussad Berrichi a consacré plusieurs études à l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri. Animateur à la Chaîne II de la Radio nationale d’une émission littéraire, Berrichi a pris sur lui de reprendre, dans un recueil publié au Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah), sous le titre Mouloud Mammeri.

Farid Bensebaâ. Professeur associé à York University de Toronto: « Le savoir-faire a une meilleure plus-value que la technologie »

L’École polytechnique de Montréal abrite depuis hier un colloque sur le rôle et l’importance de la formation et de la recherche dans le développement durable, dans une perspective d’un partenariat algéro-canadien. L’événement est organisé par l’Association de leaders et experts pour la coopération et le développement (Lecodev), un regroupement de chercheurs, d’experts et de scientifiques d’origine algérienne activant au Canada. Farid Bensebaâ, président de Lecodev et professeur associé au sein de la faculté des études environnementales de la York University de Toronto au Canada et chercheur à l’Institut de technologie des procédés chimiques et de l’environnement relevant du Centre national de recherches du Canada à Ottawa, nous parle de ce colloque.