Entretien avec Réda Benkoula, Fondateur du journal L’initiative

Ces derniers mois, Ksari a remarqué qu’un nouveau journal est distribué sur certains étalages des boutiques communautaires. Après quelques lectures, KSari a décidé de contacter son éditeur pour voir ce  qu'il en est. Une rencontre amicale autour d'un café pour discuter avec son jeune directeur et fondateur.

KSari: Qui est Réda Benkoula?
Réda Benkoula: Mon nom est Reda Benkoula. J'ai deux baccalauréats, un en sciences politiques et relations internationales et un autre en sociologie du travail des organisations. J'ai fait une maitrise en sociologie en sociologie à l’Université du Québec à Montréal où je poursuis un doctorat dans la même discipline. J’ai été auxiliaire de recherche à l’UQAM. J’ai été professeur à la Cité Collégiale à Ottawa et j’ai fait plusieurs conférences dans le cadre de l’ACFAS à l’Université d’Ottawa et à l’Université du Montréal. J’ai aussi présenté les résultats de mes travaux de recherches universitaires dans plusieurs colloques tels que le colloque communication et changements sociaux en Afrique à l’Université de Grenoble en France. J’ai d’ailleurs publié « Les Algériens et INTERNET » qui a été édité aux Éditions Dar Tanouir. Le livre s’intéresse aux dynamiques et aux enjeux de l’utilisation de l’Internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la société algérienne.

KSari: Pourquoi êtes-vous venu au Canada?
Je suis venu au Canada en tant que résident permanent en 2006. C'était une immigration économique pour construire ma vie ici.
 
KSari: Quels étaient vos objectifs au Canada?
Je voulais faire progresser mon profil académique pour travailler dans le domaine universitaire. J’ai eu de belles expériences dans le domaine de la recherche et l’enseignement puisque j’ai quand même accumulé l’enseignement en tant que Chargé de cours puisque j'avais cinq classes ou j’enseignais a des étudiants du journalisme écrit et électronique ainsi que des étudiants de radiodiffusion.

KSari: En arrivant au Canada, avez-vous eu du support financier ou autre?
Non. J'ai pris un prêt-bourse pour poursuivre mes études et je l’ai remboursé en totalité.
 
KSari: Comment vous en êtes-vous sorti financièrement?
Parallèlement à mes études, J’ai travaillé au service à la clientèle. Puis, j’ai décidé de suivre une formation de lancement d’entreprise pour créer mon propre journal.

KSari: Comment avez-vous eu l'idée de créer un journal?
Je suis journaliste depuis plus de quinze ans. J’ai déjà réalisé la revue des Ressources Humaines et j’ai même été rédacteur en chef du quotidien Le Maghreb en Algérie. J’ai écrit dans plus d’une vingtaine de journaux et revues en Algérie et au Québec. Après avoir longtemps observé le champ éditorial à Montréal, j’ai pensé que le moment était opportun de me lancer en affaires en créant mon propre journal « L’initiative ».

KSari: Pourquoi avoir fait le choix du nom « L’initiative »?
Nous sommes dans un environnement ou si vous ne faites rien vous n’obtiendrez rien. Ce n’est qu’à travers notre travail et nos initiatives que nous pouvons réaliser des choses. J’ai pris l’initiative de me lancer en affaires avec la volonté d’apporter quelque chose de nouveau pour la communauté tout en me disant que mon initiative sera aussi celle de tous les membres de la communauté. Le choix de « L’initiative » s’est fait naturellement.
 
KSari: A qui s’adresse le journal?
C'est un journal qui destiné à la communauté maghrébine. Il est imprimé et il distribué chaque mois dans neuf arrondissements ici à Montréal ainsi qu’à la rive sud. C’est un journal de contenu et les articles qui sont publiés sont rédigés par des professionnels qui collaborent avec le journal. Nous avons une solide équipe de collaborateurs. De plus, nous publions régulièrement sur notre site web www.linitiative.ca des articles sur l’actualité de la vie communautaire et Montréalaise.

KSari: Avez-vous eu du support de part de la communauté, des associations maghrébines et des médias?
Oui, j’ai eu beaucoup d'encouragements au démarrage avec des dons que nous avons reçu de la part de personnes de bonne volonté qui sont sensibles à notre travail. Nous  avons reçu des messages de félicitations de la part des nombreuses personnalités tels que Madame Anie Samson maire de Saint-Michel Mme, L’ambassade d’Algérie au Canada, Le Consulat d’Algérie au Canada, Le professeur Rachad Antonius (UQAM), Le professeur Sid-Ahmed Soussi (UQAM), Le professeur Taïeb Hafsi (HEC Montréal), Abderrahman El Fouladi Directeur du journal Maghreb Canada Express…etc. Le journal a été médiatisé par des acteurs importants de la communauté maghrébine : le Journal Atlas Montréal, Le Centre Culturel Algérien (CCA), Magazine M Télé, DachraTV…et aujourd’hui c’est qui s’intéresse au journal KSari.

KSari: Quels sont vos faits marquants depuis le début du journal?
Nous avons réalisé de nombreux partenariat d‘envergure puisque nous avons été partenaire du Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec au Palais des congrès à Montréal le 9 et 10 mai 2014. Nous avons été partenaire du Salon des Jeunes Entrepreneurs Immigrants le 8 novembre 2014 au Marché Bonsecours. Nous avons été aussi partenaire avec le festival Mundial Montréal 18 au 21 novembre 2014 et nous sommes depuis quelques mois partenaire avec Jobboom.

KSari: Quels sont vos objectifs futurs?
L'objectif du journal est d’avoir plus d’annonceurs et plus de publicités. Nous travaillons fort pour avoir des annonceurs qui nous font confiance.

Propos recueillis par Abdelkader Kechad

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir