Le programme algérien enseigné à Ottawa

Le douze du douze, les représentants des médias algériens ainsi que les médias communautaires ont été conviés par l'ambassade d'Algerie à Ottawa à une cérémonie de remise de livres scolaires pour l’enseignement de la langue arabe aux enfants de la communauté algérienne à Ottawa.

 

Après notre rencontre au niveau du 500 Wilbrod Street, on a pris le chemin de l'école publique de Monfort où on a été reçu par les élèves avec un 'ahlan wa sahlan wa marhaba' chanté en choeur par de jeunes élèves de l'école.

L'école est née grâce à l'initiative de Nacer Si Larbi, Salim Adjali et Mme Hakima Adjali. Les ouvrages remis à cette occasion concernent les trois premières années du cycle primaire du programme algérien. Les ouvrages ont été remis en présence des élèves et parents, le collectif des parents d’élèves souhaite à cet effet recevoir les nouvelles demandes de parents intéressés pour inscrire leurs enfants à ce programme de manière à préparer convenablement les prochaines échéances.

Après une collation offerte à l'école Monfort, on a visité une autre école où l'on donne les cours de tamazight, ces derniers ont été mis en place par l’association culturelle amazigh d’Ottawa Hull (ACAOH).

Nous avons été reçu par Mr Arab Sekhi, membre du collectif de l'ACAOH, qui nous affirme que la prise en charge de l’enseignement de tamazight est faite par le ministère de l’éducation de la province canadienne de l’Ontario, département ministériel des langues internationale.

Cette dernière visite nous a permis de savoir que l'ACAOH célèbre cette même journée, le 10ième anniversaire du lancement des cours de tamazight.


 

Les commentaires sont fermés.