Les négociations Open sky entre l’Algérie et les Etats-Unis en bonne voie: Ouverture imminente de la liaison Alger–New-York

Les négociations entre l’Algérie et les Etats-Unis sur l’accord aérien Open sky ont repris ces derniers jours après plus de trois mois de suspension. «Les négociations autour de cet accord vont aboutir bientôt», a annoncé, avant-hier sur les ondes de la Chaîne III, M. Smaïl Chikhoune, président du Conseil d’affaire algéro-américain (USABC).

L'institut américain IHS Global Insight prévoit des perspectives économiques favorables pour l'Algérie

[Aps 15/2/10]  ALGER - IHS Global Insight, cabinet américain de consulting et d'évaluation des risques en matière d'investissements, prévoit des perspectives économiques positives pour l'Algérie à moyen et long termes. Dans un rapport dont une copie a été obtenue par l'APS, ce cabinet qui a consacré une analyse sur le risque souverain de l'Algérie ainsi que sur sa situation économique actuelle et ses perspectives, table, pour 2010, sur une reprise de la croissance du secteur des hydrocarbures ainsi que sur une baisse de l'inflation et du chômage sur les prochaines années. Le document datant de février en cours note que le nouveau plan quinquennal 2010-2014 "devrait se traduire par une hausse des investissements et des dépenses sociales et le confortement de la croissance économique".

Accusé de malversations avec neuf autres cadres dirigeants: Le PDG de Sonatrach sous contrôle judiciaire

Après le ministère des Travaux publics, c’est au tour de Sonatrach d’être éclaboussée par un scandale qui n’est pas près de livrer tous ses secrets. Ainsi, le PDG, Mohamed Meziane, ses deux enfants, l’ancien patron du Crédit populaire d’Algérie (CPA), son fils et 15 cadres, dont des vice-présidents de la compagnie pétrolière, ont été présentés au tribunal de Sidi M’hamed, mardi en début d’après-midi, après une enquête préliminaire menée par les officiers judiciaires militaires du Département de renseignement et de sécurité (DRS) qui a duré plus de deux semaines. Celle-ci concernerait des malversations dans l’octroi de marchés à deux bureaux d’études et de consulting et d’installation de surveillance dans le cadre de l’activité de transport par canalisation, qui auraient réussi grâce à leurs relations, notamment les enfants du PDG, à avoir un statut de « privilégiés ». Après une audition de plus de 20 heures, le juge d’instruction a pris de lourdes décisions à l’encontre de l’ensemble des mis en cause. Ainsi, il a mis sous mandat de dépôt les deux enfants du PDG de Sonatrach, l’ancien président-directeur général du CPA, Hachemi Meghaoui, son fils (propriétaire d’un bureau d’études), un entrepreneur privé, deux vice-présidents de la compagnie, Benamar Zenasni (chargé de l’activité transport par canalisation - TRC) et Belkacem Boumedienne (chargé de l’activité Amont - exploration et production), a-t-on appris de source judiciaire.

Visite d’une délégation canadienne à El Khroub: Projet pour une gestion moderne du cheptel de vaches laitières

Choisie comme ferme pilote, et ce dans le cadre d’un vaste projet visant la mise en place, à l’échelle nationale, d’un système d’identification et de traçabilité du cheptel bovin (et dans un premier temps celui des vaches laitières), la ferme Seraoui, située à la sortie nord de la ville d’El Khroub, a reçu ce lundi la visite d’une délégation canadienne de l’Agri-Traçabilité Québec (ATQ), un organisme agréé en 2001 et issu d’un partenariat entre le gouvernement et l’union des producteurs agricoles du Québec, pays reconnu à l’échelle mondiale comme étant à la pointe de l’expertise en matière d’innocuité et de salubrité alimentaire.

Omar Aktouf. Professeur de management à HEC Montréal: « Il faut mettre les réserves de change au service du développement »

A l’occasion de sa récente visite à Alger, où il a donné une série de conférences à l’ISGP, au Forum des chefs d’entreprise et au Forum international de la ressource humaine, Omar Aktouf, professeur émérite de management à HEC Montréal et auteur d’un nombre impressionnant d’ouvrages de référence dans cette importante filière des sciences économiques, a accepté de répondre aux questions que nous lui avons posées. Touchant à un large éventail de problématiques liées à la crise financière internationale, dont on ne connaît pas encore toutes les retombées possibles, les propos d’un chercheur d’une aussi grande envergure mériteraient d’être lus, aussi bien par les universitaires et les managers d’entreprises que par les autorités en charge de l’économie nationale.