La notoriété acquise de Souad Massi - Les 15es Francofolies de Montréal

Issue de la nouvelle génération de chanteurs algériens, Souad Massi a taillé sa place dans le paysage artistique algérien et étranger. Entre folk des années 1960, rock feutré et fragrance arabo-andalouse, elle a su trouver sa voie.

Le 10 janvier 1999, Souad Massi débarque au Cabaret Sauvage à Paris en parfaite inconnue, armée de sa guitare et de sa voie suave. Depuis, la jeune chanteuse, celle qui, à dix-sept ans, se produisait dans un petit groupe de Flamenco, Les Trianas d’Alger, a su se frayer un chemin dans le paysage de la chanson, multipliant concerts, galas et albums. Cette année, elle est à l’affiche pour les 15es Francofolies du Canada où elle a déjà animé par le passé en novembre 2001 un gala au Cabaret.
Cette fois-ci, mieux armée, et plus professionnelle, elle s’est produite au Spectrum tout comme Rachid Taha dans une ambiance de fête. De sa voix forte où se mêlent toutes les fragrances algériennes, du chaâbi à l’andalou, Souad Massi a conquis son public. Il faut dire que la trajectoire de cette jeune artiste établie en France est devenue une figure de proue de la jeunesse algérienne, parce qu'elle était traversée par le rock, parce qu'elle s'exprimait librement en tant que femme. Au Spectrum, l'ingénuité du personnage avait fait place à la force de caractère.
Sa voix toujours aussi soyeuse, ses mélodies ondoyantes rappelaient la Méditerranée, son arabe dialectal évoquait si bien le Maghreb. Son approche instrumentale (guitare basse, batterie) et la facture folk-rock dont elle fait usage ont donné une touche moderne à sa musique très appréciée par les jeunes. Souad Massi raconte dans ses chansons, ses propres peurs, celles qui la hantent alors qu'elle avait 17 ans, ce qui l'a amenée à l'écriture de Hayati. Elle souligne l'absence de statut dont souffrent les femmes algériennes, l'absence de liberté qui empoisonne aussi la vie des hommes, bref “l'illusion de tout un peuple” dans la chanson Awham.
Elle a aussi chanté l'espoir d'un monde plus harmonieux avec Amessa, ce qui fut l'amorce d'une série de pièces plus rythmées, parfois traversées par l'Afrique, parfois traversées par la culture rock.
Après la série de concerts à travers la France et quelques pays, et son passage au Canada, Souad Massi se prépare à une série de concerts en France, en Belgique et en Espagne pour le mois de septembre prochain.


Photo Liberté



Source: http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=12751

Les commentaires sont fermés.