Montréal: Rassemblement de solidarité avec peuple en danger

Montréal, 12 février 2014 - Le Comité kabyle de solidarité avec les Amazighs mozabites (Berbères d’Algérie) organise un rassemblement le samedi, 22 février 2014, à 14h, au parc Émilie-Gamelin à Montréal afin de dénoncer les violences et les tueries dont est victime la communauté mozabite en Algérie.

Depuis le 17 décembre 2013, quand un magasin d’un citoyen mozabite (M. Ballouh Bakir) a été pillé et saccagé, les affrontements entre les Chaâmba (Arabes, représentants de la stratégie étatique) et les Amazighs mozabites redoublent de férocité, sous le regard complice des services de sécurité algériens. Les agressions sauvages des Arabes contre les Mozabites sont effrayantes et inhumaines :

• six jeunes Mozabites ont été atrocement assassinés;

• une innocente femme trouve la mort en fuyant les projectiles;

• des maisons et des biens pillés et incendiés, des familles sinistrées, des enfants privés d’école;

• des cimetières profanés et des monuments historiques saccagés.

En plus clair, une communauté terrorisée et humiliée.

Les photos et les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux sont intenables. On y a vu même les organes internes d’un étudiant à la fleur de l’âge, Ismail Azzedine Ben Brahim, mutilé par des bourreaux sans foi ni loi.

Ce rassemblement dénonce cette violence extrême contre une communauté pacifique. Il dénonce également l'impunité dont jouissent les criminels et le parti pris des services de sécurité algériens qui se sont rangés du côté des agresseurs arabes.

La région de Ghardaïa, fief de la communauté mozabite, n’est pas à sa première expérience d’affrontements entre d'un coté les Arabes, de confession malékite, et d'un autre les Mozabites, de confession ibadite. Une vague de violence interethnique a déjà secoué cette région dans les années 1985, 1991, 2008, 2009, 2010 et 2013. Les germes de la crise sont entretenus et incubés par le pouvoir central d’Alger, qui met l’étincelle à la poudre à chaque fois que ses desseins hégémoniques se voient contrariés. Alger ne semble pas mesurer la gravité et la dangerosité de ces événements. Les appels au secours de la communauté mozabite sont jusqu’à présent restés lettre morte

La communauté mozabite est composée de 300 000 âmes. Elle habite, depuis des siècles, dans la Vallée du M’zab, principalement à Ghardaia, oasis du désert algérien. Elle est connue pour sa structure sociale efficace et pacifique, sa langue et son éthique de vie inspirée par les vertus cardinales de l’ibadisme, rite religieux différent de celui de la majorité des musulmans algériens. Sa cité magnifique au cœur du désert et ses monuments, dont certains sont classés patrimoine mondial par l'UNESCO, sont une mémoire vivante du génie de sa culture millénaire.

Soyons tous au Rassemblement du 22 février 2014 à 14h au parc Émilie-Gamelin (métro Berri-Uqam)

Pour :

• la solidarité avec les victimes mozabites

• dénoncer la violence et l’agression

• dénoncer le parti pris du pouvoir algérien

Le Comité kabyle de solidarité avec les Amazighs mozabites (Berbères d’Algérie)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir