HTA : attaquer tôt, et en douceur

Première cause d’accident vasculaire cérébral (AVC) en France, l’hypertension artérielle (HTA) s’installe parfois très tôt : à l’adolescence exceptionnellement, mais elle touche déjà 8% des plus de 40 ans. Mais ce n’est pas une fatalité. Une étude australienne en effet, a montré que sans traitement contraignant, sans médicaments, la simple prise de Coenzyme Q10 (CoQ10) en suppléments alimentaires permettait de faire baisser significativement la tension artérielle.

Fruits et légumes : conserves et surgelés « le valent bien » aussi !

Les fruits et légumes sont-ils vraiment « meilleurs » frais, plutôt que surgelés ou en conserve ? Des chercheurs français de l’INRA, l’Institut national de la Recherche agronomique, remettent en cause ce préjugé pourtant bien classique, quant à la supériorité des fruits et légumes frais sur les produits transformés. Bien menée, congélation et mise en conserves préserveraient au contraire un maximum de nutriments et de vitamines.

Prévention de l’HTA : moins de sodium, plus de potassium

Trop de chlorure de sodium –ce que nous appelons du  sel…- dans l’organisme, c’est augmenter le risque d’hypertension artérielle (HTA). Cela, vous le savez. Mais savez-vous que le fait d’avoir des apports insuffisants en potassium peut également être dommageable ? Ce dernier contribue en effet, à équilibrer la concentration du sodium dans les cellules. Une étude américaine met en avant le rôle d’un gène qui gouvernerait ce phénomène.

Dépression : attention au millepertuis

Le millepertuis ce médicament souvent présenté comme sans danger car « naturel »,  fait à nouveau parler de lui. Une méta-analyse incluant 29 études et 5 500 patients atteints de dépression a permis d’évaluer l’efficacité réelle de cette plante. Si les résultats sont plutôt satisfaisants pour les syndromes dépressifs légers à modérés, les auteurs attirent l’attention sur la qualité souvent irrégulière des produits évalués.

foeniculum vulgare, le fenouil bon pour la digestion

Peut-être appréciez-vous les sommités du fenouil, grillées avec le bar - ou le loup, c’est selon... - à moins que vous n’aimiez le petit goût anisé que son bulbe, coupé en dés, donne à vos salades...  Mais savez vous que ces mêmes bulbes, précisément, font de lui un excellent adjuvant à bien des « médecines » conventionnelles?