Révélations troublantes sur le médicament contre la grippe le plus populaire du Canada

Une enquête de nos collègues de l'émission Market Place de la CBC soulève de sérieuses questions sur l'efficacité du Cold-FX, le médicament contre le rhume et la grippe le plus vendu du Canada.



Une analyse détaillée des études cliniques sur le Cold-FX ne montre que de très minces avantages pour prévenir la maladie, contrairement à ce qu'avance la compagnie, qui affirme que son produit « aide à réduire la fréquence, la gravité et la durée des symptômes du rhume et de la grippe. »

C'est le médicament contre le rhume le plus populaire du pays : Cold-FX, vendu à grands coups de publicité, est appuyé par des sportifs comme la patineuse Joannie Rochette ou le skieur Alexandre Bilodeau.

Nos collègues de la CBC ont demandé à un chercheur si les études démontraient vraiment que le produit était efficace pour traiter la maladie, après l'apparition des premiers symptômes, s'il procurait vraiment un « soulagement immédiat ».

Il n'y a aucune preuve de cela dans les études que j'ai consultées, dit le Dr Andreas Laupacis, directeur général du Li Ka Shing Knowledge Institute de l'Hôpital St. Michael's, expert en essais cliniques.Ces études n'avaient trait qu'à l'utilisation du produit pris chaque jour durant deux à six mois. Santé Canada, qui n'a jamais approuvé la mention « soulagement immédiat », a demandé à la compagnie Valeant de corriger la situation.

Filmés à caméra cachée, bien des pharmaciens n'hésitent pas à recommander le COLD-FX dès l'apparition des premiers symptômes d'un rhume. Pourtant, selon les experts consultés par CBC, aucune étude ne prouve que le médicament réduise la gravité ou la durée des symptômes du rhume et de la grippe. Tout au plus permettrait-il d'abaisser légèrement le risque de tomber malade.

La compagnie a refusé les demandes d'entrevue, mais soutient par écrit qu'elle retire progressivement du marché les étiquettes portant la mention « soulagement immédiat ».

D'après le compte rendu de Benoît Giasson

 


Source: Radio-Canada - Voir aussi le reportage vidéo sur le lien.