Catégorie : La Presse Canadienne

Belhassen Trabelsi, le «parrain» tunisien: mon refuge au Canada

Un an après le début de la révolution en Tunisie et 11 mois après avoir trouvé refuge au Canada, tout indique que Belhassen Trabelsi habite toujours la région montréalaise. Jusqu'ici, Ottawa est resté sourd aux appels de Tunis, qui réclame son extradition, et qui détient maintenant un argument de poids: la justice tunisienne a déjà condamné à deux reprises celui que plusieurs considèrent comme le parrain du clan mafieux ayant longtemps régné sur ce pays. En attendant, ses victimes s'indignent de le voir couler des jours paisibles au Canada.