Jacques Soustelle écrit...

Date: 07-01-1956

Jacques Soustelle, Gouverneur général de l'Algérie, écrit au Président du Conseil, Edgar Faure : « D'une façon générale ce sont les « petits » qui sont les plus désespérés, n'ayant d'autre pays que celui-ci ni de fortune à mobiliser pour s'installer ailleurs. Ors ces « petits » constituent l'immense majorité des Européens d'Algérie. »

Puis il rapporte les propos que lui tiennent les musulmans fidèles à la France :  « Puisque vous ne pouvez ni garantir notre sécurité ni définir une politique ferme, que voulez vous que nous fassions? Nous sommes bien obligé de donner des gages au FLN, soit en démissionnant soit en nous livrant à des violences…. Nous craignons, en cas de « liquidation » des positions françaises, de devenir les victimes de notre fidélité à la France. »

C'est ce qui se passera après le 19 mars 1962.