Khadija Darid

Installée au Québec depuis 1987, cette Marocaine a créé le premier magazine d’Amérique du Nord destiné aux immigrées du Maghreb et du Moyen-Orient. En ce début du mois de novembre, le froid pointe déjà le bout de son nez sur les grands immeubles de verre et les vieilles bâtisses du centre de la capitale québécoise. Si Khadija Darid presse le pas, c’est pourtant moins pour se réchauffer que pour gagner du temps.

Brahami Yacine: Céramiste, peintre

Yacine est natif d’Alger, vit et travaille à Montréal.  Après des études d’arts à l’école supérieure des beaux arts d’Alger, en 1981, il obtient une bourse en Espagne pour aller se spécialiser dans le domaine de la céramique artistique et contemporaine. Après cette longue formation qui dura six années, il retourne en Algérie, créa son propre atelier de production et de formation de céramique.

Mohamed Benkreira : Passion handball

Durant toute la vie, on mobilise nos forces et énergies pour la concrétisation d’un rêve qui ne nous abandonnera jamais, et dont la plupart d’entre nous ont peu de chance d’atteindre. Heureusement, d'autres le réalisent, l’incarnent et nous le livre sous formes d’exploits et d’événements magiques.

Ahmed AINA: Economie et Management

Ahmed Aïna est depuis 1984 titulaire d'un MBA et d'un M.Sc de l’Université de Montréal. Il a une grande expérience au Québec dans l’enseignement et à la direction des entreprises. Il est cofondateur de BTI (télématique et vidéotex sur les terminaux Alex de Bell Canada) et de Médiasoft Telecom où il a travaillé durant quatorze années comme vice-président exécutif chargé de la gestion des opérations et des finances.

Lamine Foura

Lamine Foura, concilie avec succès études, travails et activités communautaires, c’est un homme exceptionnel, véhiculant des vraies valeurs humaines - travail, famille et respect.

La chanteuse INES: Une voix chaude et raffinée

Ines BENCHAA, originaire des environs d’Alger (Algérie), chanteuse chaabi, hawzi et chaoui. La seule chanteuse femme é Montréal, représentante de la musique algérienne, spécialement le genre algérois et chaoui. Elle a su interpreter le chant assimi (algérois) d’une très belle façon avec sa voix exceptionelle, qui lui ouvre les portes du succès à Montréal.

Khalida, Le Chant du Sud

Bercée depuis sa plus tendre enfance par la musique arabo-andalouse et la voix de sa mère chantant toute la journée en arabe, espagnol et en français, Khalida fut imprégnée toute petite de cette chaleur musicale qui flotte sur la méditerranée. Voila déjà dix ans qu'elle chanta pour la dernière fois en public à Alger à la Salle Ibn Khaldoun sous la direction du réputé professeur et compositeur Rabah Kadem dont elle fut l'élève pendant 4 ans.