Les Maghrébins du Québec fêtent l'Aid en rangs dispersés

Comme il fallait s' y attendre, la communauté a encore une fois fêté l'Aid dans une cacophonie qui entache profondément la cohésion et la crédibilité des Québécois musulmans. Ne pourrait-on pas se mettre d'accord pour célébrer la fin du Ramadhan dans la liesse, la joie et l' unité.

Les dignitaires religieux ont le devoir d'unir leurs efforts pour créer un organisme, à même, de recueillir Le Consensus nécessaire pour fêter l'Aid le même jour.
 
Quelle image donnera-t-on à nos concitoyens, d'autres religions ou autres, lorsque la bonne entente soit devenue une chimère et les prêches religieux des discours creux. La société civile, doit reprendre en mains, sérieusement, la question des rites religieux.
 
Certaines personnes se sont auto-proclamés les dépositaires de la Loi Islamique, sans pour autant respecter l'un des principes cardinaux de l'Islam: La choura. Cette qualité, aujourd'hui, disparue de nos mœurs, qui a permis, autrefois, à  des gens sincères de bâtir une civilisation qui a forcé l'admiration des peuples au fil des siècles.
 
Un sursaut est plus qu'évident; j'en appelle au bon cœur de chaque co-religionnaire pour interpeller tout un chacun dans le but de créer un Organisme, capable de mettre une plate-forme consensuelle, qui puisse donner naissance à une nouvelle dynamique ou la Choura et la concertation soient la règle et non l'exception. Il y va de notre crédibilité.
 
Je n'oublierai pas de souhaiter, au nom de l'èquipe de Ksari.com, un joyeux Aid pour chaque musulmane et chaque musulman et surtout beaucoup de santé et de sérenité.

Les commentaires sont fermés.