Saint-Jean-Baptiste! Les maghrébins sont de la fête

La commémoration du 24 juin, fête nationale du Québec, a été festive;les drapeaux ont pavoisés de partout, le bleu de lys a été arboré, fièrement, par la foule nombreuse de citoyens québécois, qui clamaient leur spécifique particularisme culturel.

L'occasion d'affirmer, encore et toujours, leur désir inébranlable de se considérer, à raison d'ailleurs, comme un vécu historique et civilisationnel.

Le Québec possède une population avide de vivre, pleinement, son identité et sa culture, souvent brimés et mis à mal par des stratagèmes tonitruants d'assimilation et d'exclusion.

Les mats étaient portés hauts, les voix portaient aux plus reclus des coins du Québec; et s'y est joint une frange d'immigrants, venus du maghreb, qui ont été ravi de partager cette joie de fêter et de rehausser sa valeur, en adhérant à cette mouvance francophone .

Les Québécois auront, surement, l'intelligence et le doigté pour laisser une place de choix à de nouvelles recrues immigrées maghrébines, qui ne demandent qu'à faire partie de cette épopée québécoise, faite de labeurs et d'actes mémoriaux où le mérite et la bravoure doivent être l'apanage de tout un chacun.

Wahid Megherbi

Les commentaires sont fermés.