Amel Mathlouthi, chanteuse à la voix en or

Si ce nom ne vous dit encore rien, pas de panique, voici ce que vous devez savoir sur la chanteuse, qui du haut de ses 24 ans, enchaîne les concerts pour le plus grand plaisir du public qui vient l’applaudir encore et encore.

Tout commence lorsqu’Amel avait 8 ans : Son truc à elle, c’était plutot organiser et monter des spectacles dans son quartier, c’est là que sa passion pour le théâtre et le spectacle, a vu le jour.
Et puis un jour, à force de présenter des poèmes et des chansons devant sa classe, à l’école primaire, elle s’est dit : « mais, tiens, je pourrai chanter… »…et c’est ainsi que très vite, la chanson prit le dessus sur le théâtre, et que la jeune Amel se mit à s’entraîner à chanter sur les titres de « Céline Dion », sans doute son premier coup de coeur, …la chanson est devenu ainsi un élément incontournable de sa vie, elle chantait tout le temps, à tous les moments de la journée, …et était transportée à chaque fois, elle comprit que la musique, pouvait la faire voyager, …en chantant, Amel se découvrit un autre monde de sensibilité, de beauté, dont désormais, elle ne pouvait plus se passer.
En grandissant, et à une certaine période de sa vie, Amel s’intéressait beaucoup, au rock : écouter la musique de « Nirvana », « Metallica »… était son quotidien…c’est ainsi, que son premier groupe « IDIOM » est très vite né, et que le premier vrai
concert eut le lieu à l’INSAT : la salle était pleine, probablement plus de 300 personnes étaient présentes ce jour là, pour découvrir le nouveau groupe de l’insat, : première vraie scène, premier vrai public, premières sensations, première reconnaissance…pas l’ombre d’un trac ce jour là, …Amel était comblée d’autant plus que le public fut charmé ce jour là !
Au bout de 3ans, le groupe « IDIOM » se séparait, …Amel s’était orientée vers un nouveau répertoire musical, désormais, elle préférait plutôt le style de « JOAN BAEZ », la guitare acoustique…elle se mit, donc, très vite à apprendre à jouer de cet instrument, et c’est en 2003, qu’elle monta seule sur scène lors d’un concert qu’elle présenta à l’institut des arts et métiers , …ce fut une grande épreuve ce jour là, seule face à un public dont elle redoutait la réaction, « une fille, seule, jouant à la guitare et chantant sur scène,… »…mais la grande ovation qu’elle reçut ce jour là la rassura tout de suite ; il n’y avait plus l’ombre d’un doute dans la tête d’Amel : le public lui rend si bien toute la sensibilité et la profondeur qu’elle leur transmet durant ses chants, elle continuera !
Quelques temps plus tard, des musiciens se joignent à Amel afin de former un groupe, les concerts s’enchaînèrent alors : les concerts universitaires ( ISG, faculté d’architecture, faculté de médecine..), les festivals (festival World Music de Tabarka en 2004 et 2005, festival Cheikh Imam 2005/2006,festival meditérranéen de la guitare 2004/2005, festival de kelibia de ciné amateur été 2003, le concert M6 music Live déc 2003…) les concerts à la médina ( club Tahar Haddad, Bir Lahjar, El Medersa El Achouria, …) el Téatro el Mechtel et enfin la Jordanie et l’institut du monde arabe, Paris, lors du concert de Souad Massi.
Amel Mathlouthi ?! à découvrir absolument, ,…sachez qu’elle présentera un concert le dimanche 3 décembre 2006 au théâtre municipal, aux cotés de Fakhri ( basse), de Taha Ennouri ( batterie), Sami Snoussi ( percussion) et Brahim Idlissi ( clavier), et ce dans le cadre des journées de lutte contre le sida. Vous pourrez ainsi découvrir  un répertoire fait en grande partie de compositions,…(coup de coeur pour le titre « Khayif », sa première composition (2004) depuis son revirement musical) Un concert est également prévu le 24 décembre, toujours à El teatro ou il y aura des cd disponibles pour la première fois à la sortie du concert.
Amel, du fond du coeur, bonne continuation, parce que tu es une fille ambitieuse, qui a beaucoup de mérite, et tu feras certainement du chemin !

Source: http://www.tunislanuit.com/index2.php?option=com_content&task=view&id=20&pop=1&page=0

 

(Elle sera en spectacle le 10 octobre 2008 au KOLA NOTE)